Nouvelle-Aquitaine

Pharmacies d'officine : Vie de l'officine

Article
Visuel
Une pharmacienne dans une officine
Crédit : Fotolia
L’ARS Nouvelle-Aquitaine vous accompagne tout au long de votre exercice professionnel en officine.

Vous trouverez dans cette rubrique des informations relatives au remplacement des pharmaciens titulaires, aux bonnes pratiques, à la destruction des médicaments classés comme stupéfiants, etc.
Corps de texte

Lorsque vous souhaitez voyager à l’étranger avec des médicaments classés comme stupéfiants ou psychotropes vous devez respecter certaines règles.

Les règles seront différentes selon que vous voyagez dans l’espace Schengen ou dans des pays tiers à l’espace Schengen.

A votre disposition :

L’article R.5132-36 du Code de la Santé Publique prévoit qu'en cas de péremption, d'altération ou de retour, le pharmacien titulaire de l'officine procède à la dénaturation des substances, préparations ou médicaments classés comme stupéfiants, en présence d'un confrère.

A votre disposition :

Pour signaler les ordonnances suspectes hors enquête OSIAP, il suffit de contacter le point focal de la plateforme de l’ARS, accessible 24h/24.

Comment contacter le point focal de la plateforme de l'ARS :

La rubrique "Votre santé > Veille sanitaire et gestion de situations sanitaires exceptionnelles > Veille sanitaire > La Cellule de veille d’alerte et gestion sanitaire (CVAGS)"

Les Centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A) de Poitiers pour l’ex-Limousin et l’ex-Poitou-Charentes et de Bordeaux pour l’ex-Aquitaine sont à votre disposition pour toute demande de renseignement sur les détournements de médicaments  :

Pour en savoir plus :

A votre disposition :

Durant les heures d’ouverture de l’officine la présence d’un pharmacien titulaire est obligatoire.

Lorsque celui-ci doit s’absenter, il doit se faire remplacer.

Les règles applicables ne seront pas les mêmes selon la durée de l’absence.

A votre disposition :

  • Mémento