Nouvelle-Aquitaine

Repérage des personnes en situation de mal-être

La santé mentale nous concerne tous. C’est un état de bien être dans lequel chacun peut se réaliser, travailler, apprendre, ressentir et échanger avec les autres.
Quand il est perturbé, cela peut gêner ou bloquer notre vie quotidienne.
Comment faire la différence entre un moment de doute, de questionnements et une maladie ?
Quels sont les signes de la dépression, du risque suicidaire ?

Le " coup de blues " :

Nous pouvons tous passer par des épisodes de doutes, pouvant  engendrer une certaine tristesse, du découragement et une difficulté à s'endormir. Il est possible de se sentir découragé, avoir un coup de " blues ", de " déprime " sans pour autant parler de dépression et donc de maladie.

La dépression n'est pas un mal être existentiel ni un coup de blues, c'est une maladie qui entraine une grande souffrance et une véritable gêne dans la vie quotidienne.

Les personnes dépressives évoquent fréquemment combien leur souffrance morale est nouvelle, permanente et insupportable face à toute autre souffrance déjà endurée..

Les trois éléments caractéristiques sont :

  • Une tristesse inhabituelle, mêlant un sentiment d'angoisse et de " fatalité "
  • Une perte d'intérêt et de plaisir qui touche tous les domaines de la vie quotidienne (amis, familles, loisirs, travail)
  • Des symptômes qui durent dans le temps (plus de 15 jours) et perturbent beaucoup le quotidien de la personne.

La dépression entraine un ralentissement et des perturbations dans tous les actes de la vie quotidienne (vie affective et sexuelle, pensées, forme physique,  troubles du sommeil, de l'appétit).

La personne se sent à bout, sans énergie, chaque acte de la vie quotidienne lui demande beaucoup d'efforts. Ses pensées sont comme inertes, ralenties, la parole est lente et trainante. Elle ne ressent plus de plaisir pour ce qu'elle aimait et elle se sent inutile, abandonnée.
 
Les relations avec son entourage (couple, famille, collègues), dont elle se sent coupée, sont perturbées.

Contrairement à certaines idées reçues, la dépression n'est pas une faiblesse de caractère ni un manque de volonté. Nous pouvons tous être touchés au cours de notre vie quel que soit notre âge, sexe, niveau social.

Les idées de suicide sont fréquentes chez les personnes dépressives (elles sont 4 % à se suicider) .

La personne perçoit la mort comme l'unique solution à sa souffrance qu'elle ne perçoit comme insurmontable.

Même si la personne souffre, celle-ci a souvent des difficultés à repérer son mal être et surtout à porter un regard sur son état psychologique. Elle peut penser que c'est un moment passager et que ce n'est pas si grave.
Les hommes ont souvent plus de difficulté que les femmes à identifier et accepter leur souffrance psychique, ils sont aussi plus nombreux à se suicider (3 hommes pour 1 femme)..

C'est pourquoi l'attention et la bienveillance que les autres personnes peuvent lui porter sont fondamentales pour sa santé.

Chacun d'entre nous peut aider une personne en situation de souffrance psychologique. Mais comment les repérer ?