Nouvelle-Aquitaine

Contrat d’engagement de service public (CESP)

Article
Visuel
Contrat d'engagement du Service Public (CESP) | ARS Nouvelle-Aquitaine
Contrat d'engagement du Service Public (CESP) - Photo Phovoir / illustration communication ARS Nouvelle-Aquitaine
Créé en 2009, Le CESP a pour objectif d’assurer une meilleure répartition des professionnels de santé sur le territoire et garantir ainsi à tous l’accès aux soins.
Destiné aux étudiants en médecine et odontologie, il doit permettre de fidéliser des jeunes médecins dans des spécialités et des lieux d’exercice fragiles où la continuité de soins est menacée. Il propose des mesures incitatives.
Corps de texte

Il s’adresse aux étudiants et internes en médecine, dès la 2ème année des études médicales et jusqu’à la dernière année d’internat, et depuis la rentrée 2013-2014, aux étudiants en odontologie.

Une allocation brute menseulle de 1200 € jusqu’à la fin des études de médecine,

  • Un accompagnement individualisé durant toute la formation par l’ARS Nouvelle-Aquitaine
  • Un soutien au moment de l’installation ou de la prise de fonctions.
  • Exercer dans une zone où l’offre médicale fait défaut, pour une durée égale à celle du versement de l’allocation, avec un engagement  minimal de 2 ans,
  • Choisir son lieu d’exercice professionnel sur une liste nationale, établie en fonction des besoins médicaux des régions,
  • En cas d’exercice  libéral et pendant l’engagement, respecter les tarifs conventionnés (secteur 1).

Le CESP présente deux avantages majeurs :

  • Une dimension sociale par l’aide au financement des études ;
  • Une dimension citoyenne puisqu’il complète les différentes mesures déjà mises en place par les collectivités territoriales et l’Etat pour développer l’attractivité de l’exercice de la médecine dans des territoires où la densité médicale est faible.

Composition du dossier et du formulaire type à consulter  sur le site www.cesp.sante.gouv.fr.