Nouvelle-Aquitaine

Le réseau régional de vigilances et d’appui de la Nouvelle-Aquitaine : RREVA

Article
Visuel
Image RREVA - petits bonhommes en connexion
L’ARS est responsable de l’organisation et de l’animation d’un réseau régional de vigilance et d’appui (RREVA). Il a pour objet de coordonner l’ensemble des structures régionales d’appui afin de renforcer la cohérence et la puissance des actions menées pour améliorer la qualité et la sécurité des soins en région.
Corps de texte

Le réseau régional de vigilances et d’appui de la Nouvelle-Aquitaine (RREVA-NA) est constitué dans le cadre de la réforme des vigilances et notamment du décret n° 2016-1644 du 1er décembre 2016 relatif à l’organisation territoriale de la veille et de la sécurité sanitaire.

Il vise principalement à améliorer, en lien avec les agences nationales compétentes,

  • l’organisation des vigilances sanitaires en région ;
  • la coordination du traitement et de la gestion des signalements ;
  • la synergie des actions préventives et correctives menées dans le cadre de la veille et de la sécurité sanitaire.

Les membres du réseau RREVA établissent en commun le programme régional d’actions sur la qualité et de la sécurité des prises en charge et en définissent les axes prioritaires d’intervention au regard des éléments relatifs à la situation régionale.

L’ARS Nouvelle-Aquitaine invite régulièrement les membres du RREVA-NA à participer :

  • aux réunions régionales de sécurité sanitaire (RRSS), réunions mensuelles appelées « Matinales des vigilances », qui permettent d’échanger sur l’actualité des événements sanitaires ;
  • à des séances de travail en sessions plénières, ou au sein du bureau exécutif du réseau, pour définir les actions collectives à mener au plan régional ;
  • à des groupes de travail thématiques, dédiés à l’étude approfondie de problématiques identifiées.

L’organisation du RREVA-NA est décrite dans un règlement intérieur ; une charte précise le fonctionnement des RRSS (cf. Documents à télécharger).

Aller plus loin

Un chantier important

La réforme des vigilances s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé (SNS) et celui de la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016. Elle est associée à la mise en œuvre d’un portail national de signalement des événements sanitaires indésirables qui se substituera progressivement aux sites de télé-déclaration existants.

Mots clés