Nouvelle-Aquitaine

La pédagogie Montessori au bénéfice des personnes âgées (Charente)

Article
Visuel
Logo DMS Nouvelle-Aquitaine
Malgré leurs difficultés, les EHPAD ont encore de la ressource et testent de nouvelles méthodes pour mieux prendre en charge leurs résidents. L’EHPAD de Confolens, désormais renommé maison des sources, a mis en place un projet innovant fondé sur la pédagogie Montessori : « Aide-moi à faire seul » en faveur de ses résidents.
Corps de texte
Photo DMS 2019 Montessori

La pédagogie Montessori, traditionnellement appliquée aux jeunes enfants, prend en considération l’être dans sa globalité et place au cœur de la démarche le respect de la personne, de ses envies et de ses choix. Elle la responsabilise et favorise ainsi l’autonomie et la confiance en soi.

Aujourd’hui, la maison des sources se compose de personnes âgées dont la citoyenneté est prise en compte et dont la place dans cette communauté est valorisée. En effet, grâce à la mise en œuvre de ce projet, cet établissement s’est transformé en un véritable lieu de vie au sein duquel chacun retrouve un rôle à jouer et est responsable d’une action pour la collectivité, ce qui permet de dépasser le prisme de sa dépendance : de la distribution du courrier à la tenue de l’éphéméride, chaque résident peut participer à la vie de l’établissement.

C’est en formant tout le personnel de la structure à la pédagogie Montessori qu’un véritable virage a été pris en faveur d’une approche différente des résidents et de leur dépendance.

Ce projet a eu des effets concrets sur l’état de santé des résidents. Après deux années de mise en œuvre, la prise en charge médicamenteuse a diminué et l’établissement a également vu le nombre de signalements décroître.

Tous, personnels soignants, non soignants et résidents ressentent les bénéfices de ce projet de démocratie en santé.

Plusieurs établissements ont mis en place des projets fondés sur des méthodes non médicamenteuses telles que les méthodes Humanitude et Carpe diem, afin d’améliorer la prise en charge des résidents et de les replacer au cœur de la vie des  structures.