Nouvelle-Aquitaine

Hospitalisation à domicile (HAD)

Article
Visuel
Une personne âgée accompagnée d'une jeune femme
Crédit : Fotolia
L’hospitalisation à domicile (HAD) permet d'assurer des soins médicaux et paramédicaux continus et nécessairement coordonnés au domicile du malade, pour une période limitée mais révisable en fonction de son état de santé.
Corps de texte

L’HAD concerne les malades de tous âges, atteints de pathologies graves aigües ou chroniques, souvent multiples, évolutives et/ou instables et qui, en l’absence de prise en charge en structure d’HAD, seraient hospitalisés dans un établissement de santé.

Elle représente donc une alternative à l’hospitalisation traditionnelle et permet au patient de profiter de soins complexes, multiples et fréquents à domicile, identiques à ceux reçus à l’hôpital, tout en bénéficiant de son environnement familial.

L’HAD est prescrite par le médecin traitant du patient ou par un médecin hospitalier (avec accord du médecin traitant). L’admission est prononcée par le médecin coordonnateur de l’HAD, après une évaluation médicale, paramédicale et sociale du patient, sur la base d’un projet thérapeutique.

Chaque structure d’HAD dispose a un secteur géographique d’intervention.

Les établissements d’HAD sont généralistes et polyvalents, les patients étant pris en charge dans leur globalité. Toutefois, toute structure d’HAD peut développer en son sein des compétences propres, des expertises sur des activités particulières (telles que l’obstétrique ou la pédiatrie) qui ne remettent pas en cause leur polyvalence.

Par ailleurs, les établissements d’HAD sont autorisés à intervenir en établissement social et médico-social. Les interventions en Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ou non (EHPA(D)) font ainsi de l’HAD un maillon essentiel de la filière de soins gériatrique, en permettant notamment aux patients âgés de conserver leurs repères spatiaux et en leur évitant une désadaptation fréquente en hospitalisation traditionnelle.

L’HAD doit assurer une continuité des soins 24h/24, 7j/7.