Nouvelle-Aquitaine

Enquête sur la couverture horaire des interventions assurées par les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) de Nouvelle-Aquitaine et état des lieux des difficultés rencontrées

Etude et rapport
Médico-social
Date de publication
Visuel
Img ORS rapport SSIAD - Avril 2019
L’Observatoire régional de la santé (ORS) de Nouvelle-Aquitaine a mené une enquête auprès des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et de leurs usagers pour objectiver les difficultés d’accès aux soins le soir, la nuit et les week-ends, et envisager les solutions à mettre en œuvre pour améliorer le service rendu par ces structures.
Corps de texte

L’ARS Nouvelle-Aquitaine a commandé à l’Observatoire régional de la santé (ORS) de Nouvelle-Aquitaine une enquête permettant d’objectiver les éventuelles difficultés d’accès aux services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)  le soir, la nuit et les week-ends. Cette enquête a été menée en deux phases (un premier volet auprès des directions des SSIAD, un second auprès d’un échantillon de patients) dans le courant de l’année 2018. L’excellent taux de participation (88 % pour le premier volet, 68 % pour le second) donne une assise solide aux résultats obtenus.

Le premier volet de l’enquête confirme que l’organisation des interventions hors horaires d’ouverture des SSIAD fait partie des préoccupations des responsables de services et suscite quelques difficultés. Les responsables sont ainsi une majorité à reconnaître la nécessité d’augmenter le nombre de prises en charge le week-end et les jours fériés, ainsi que l’amplitude horaire d’intervention quotidienne.

Cependant, des solutions existent et sont déjà mises en œuvre par la plupart des services : décalage des horaires des tournées pour permettre des départs plus précoces et des fins plus tardives, mise en place d’une astreinte téléphonique de nuit... Les responsables se heurtent néanmoins, d’une part, à des problèmes de moyens, et d’autre part, à des problèmes de législation du travail (limitation de l’amplitude horaire journalière d’intervention).

Parmi les solutions trouvées, des structures mettent en place des partenariats avec les services d’aide à domicile de leur secteur, pour assurer notamment des couchers plus tardifs. Une solution qui rejoint la volonté de l’ARS Nouvelle-Aquitaine de développer les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD).

Le second volet de l’enquête, axé sur les usagers, tend à confirmer que les solutions mises en œuvre par les SSIAD portent déjà leurs fruits puisqu’une très grande majorité de patients se déclarent satisfaits des horaires d’intervention et disent n’avoir pas eu de problème à contacter le service en cas de besoin. A noter que les besoins mis au jour le soir et la nuit ne relèvent pas toujours de la compétence exclusive des SSIAD, mais également de celle des services d’aide à domicile.