COVID-19 - Dépistages en Nouvelle-Aquitaine

Article

Retrouvez les informations relatives aux dépistages en Nouvelle-Aquitaine : Les différents tests, les modalités pratiques, les lieux de dépistages ...

Quand et où se faire se dépister :

Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, grâce à un prélèvement par voie nasale, et de mettre en œuvre de mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Les tests salivaires par RT-PCR sont recommandés pour détecter le coronavirus chez :

  •  les personnes asymptomatiques dans le cadre de dépistage (école, collèges, lycées, universités, Ehpad...),
  • les personnes-contacts ou symptomatiques lorsque le prélèvement nasopharyngé est difficile ou impossible,

Ces tests sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie.

Un test antigénique détecte la présence du virus ou de fragments du coronavirus. Il répond à la question : « le patient est-il ou non porteur du COVID-19 ? ». Comme les tests RT-PCR qui reste le test de diagnostic de référence et le plus fiable, le test antigénique permet le diagnostic précoce de la maladie dès la phase aiguë.

Le test antigénique s’apparente à un test de grossesse. Il a la taille et la forme d’une carte de crédit et s’accompagne d’un écouvillon pour le prélèvement. Comme le test RT-PCR, le prélèvement est fait dans les narines (nasopharyngé). Il est ensuite placé dans une encoche de la carte où un liquide réactif est versé. Le résultat est disponible en quelques minutes (15mins en moyenne).

Le test RT-PCR reste la technique de référence.

Le test antigénique est moins sensible mais sa rapidité de rendu de résultat est un atout pour casser les chaines de transmission et isoler les cas positifs :

  • si le test antigénique est positif, vous êtes malade, isolez-vous au plus vite
  • si le test antigénique est négatif, : Soyez prudent. Vous pouvez néanmoins être porteur du virus dans des quantités non encore détectables. Vous pouvez donc transmettre le virus à d’autres personnes. Si vous avez de plus de 65 et/ou que vous présentez au moins un facteur de risque : Consultez votre médecin traitant et réalisez un test RT-PCR de contrôle. Dans tous les cas, continuez à respecter scrupuleusement les gestes et mesures barrières pour ne pas mettre en danger votre entourage et notamment les personnes les plus vulnérables

La réalisation des tests RT-PCR et antigéniques est gratuite pour le patient sans avance de frais.

Qui sont les publics prioritaires ?

  • Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 depuis 4 jours ou moins
  • Les cas contacts asymptomatiques détectés isolément ou au sein d'un cluster

Qui peut se faire dépister ?

Les tests antigéniques sont réservés pour :

  • Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 depuis 4 jours ou moins qui sont prioritaires
  • Les personnes asymptomatiques non cas contact et hors situation de clusters peuvent se faire dépister mais elles ne sont pas prioritaires.

En cas de résultat positif, les contacts à risque sont contactés, invités à respecter une période d'isolement (10 jours) et testés pour casser la chaîne de transmission du virus.

L’autotest est réservé aux personnes asymptomatiques de plus de 15 ans. Il permet de se surveiller régulièrement et de pouvoir réagir rapidement en cas de détection de la COVID-19.

Un autotest COVID est un test antigénique dont le prélèvement et la lecture du résultat peuvent être réalisés seul, d’après les indications fournies par un professionnel et après lecture des conditions d’utilisation et du « guide d’utilisation » fournis lors de l’achat.

Le mode de prélèvement autorisé aujourd’hui est l’auto-prélèvement nasal, qui est moins profond que le prélèvement nasopharyngé pratiqué pour les tests PCR et antigéniques classiques. Le résultat est déterminé en quinze à vingt minutes, selon la notice du fabricant.

Pour en savoir plus

Les autotests - Ministère des Solidarités et de la Santé

  • Pour les personnes prioritaires (malades ou personnes contact à risque), une prescription médicale ou un sms de la CPAM ou un courrier de l'éducation nationale justifiant de leur caractère prioritaire.
  • une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale
  • une pièce d’identité

Lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage, le port du masque chirurgical est obligatoire.

Depuis le 15 octobre 2021, les tests ne sont plus pris en charge de manière systématique.

Seules continuent à bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie les personnes :

  • présentant une prescription médicale de moins de 48h ou une convocation émise par un établissement de santé pour un test réalisé dans les 24h précédent les soins programmés
  • ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination
  • mineures
  • identifiées dans le cadre du contact-tracing fait par l’Assurance maladie, l’ARS ou l’Éducation nationale
  • concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’Éducation nationale par exemple
  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois

La prise en charge d’un test de dépistage (test RT-PCR ou antigénique) réalisé à l’étranger dépend du pays dans lequel il est effectué.

Quels justificatifs présenter pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie ?

Pour continuer à bénéficier de la prise en charge d’un test de dépistage par l’Assurance maladie, les preuves suivantes peuvent être apportées :

  • un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de QR-Code (papier ou numérique par exemple via l’application TousAntiCovid). Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve via TAC Vérif +
  • une pièce d’identité pour les mineurs
  • un justificatif de contact à risque (mail ou SMS) envoyé par l’Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7ème jour. Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve en consultant les données de Contact-Covid
  • une prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme, valable 48h et non-renouvelable
  • une convocation émise par un établissement de santé pour des soins programmés, pour un test réalisé dans les 24h précédant ces soins.

Le test est-il payant pour une personne symptomatique (fièvre, toux, maux de tête, courbatures, fatigue inhabituelle, perte brutale de l’odorat, disparition du goût), mais non vaccinée ? Le test est-il payant si le résultat est positif ?

La consultation d’un médecin dans les plus brefs délais est nécessaire. Si celui-ci établit une prescription médicale pour la réalisation d’un test de dépistage, le test sera pris en charge par l’Assurance maladie, sur présentation de l’ordonnance dans les 48 heures.

Sans ordonnance médicale, le test est payant, qu’il soit réalisé en laboratoire ou en officine. Si le test est positif, il ne sera pas remboursé. En revanche, en cas de test antigénique positif, le test RT-PCR effectué dans un second temps pour confirmer l’infection et détecter le variant sera pris en charge par l’Assurance maladie.

Le test est-il payant si le schéma vaccinal n’est pas complet ?

Oui, le test est payant. Pour bénéficier du remboursement, il faut présenter une preuve d’un schéma vaccinal complet.

Pour rappel, le schéma vaccinal est considéré comme complet :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca)
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Janssen)
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection).