Nouvelle-Aquitaine

Baromètre Santé Environnement

Article
Visuel
Baromètre santé environnement
Un Baromètre santé environnement (BSE) a été réalisé afin de prendre en compte la demande sociétale dans les travaux d’élaboration du 3ème Plan Régional Santé Environnement (PRSE3).
C’est une initiative de l'Agence régionale de santé (ARS), de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) et du Conseil Régional de la région Nouvelle-Aquitaine.
Corps de texte

Des questions liés à la Santé environnementale ont été posées à 1 500 habitants de la région Nouvelle-Aquitaine, âgées de 18 à 75 ans. Les entretiens ont duré une vingtaine de minutes.

Outre leurs perceptions et leurs attentes en matière de santé et d’environnement, l’étude a permis de mesurer leurs connaissances et leurs comportements sur différentes thématiques associées (bruit, qualité des milieux, produits de consommations, risques émergents…).

L’étude, confiée à l’observatoire régional de la santé d’Aquitaine, confirme le degré d'intérêt élevé de la population pour les questions de santé environnementale, le bon niveau de partage des connaissances des risques concernant la plupart des agents environnementaux mais aussi des besoins d'information sur d'autres agents.

Elle met également en évidence des modifications des comportements de la population dans la vie de tous les jours.

Une plaquette présente les résultats de l'enquête Panel réalisée auprès des médecins généralistes de l'ex-Poitou-Charentes.

La thématique abordée est les liens entre santé environnement : perceptions des risques et connaissances.

Les médecins généralistes sont 72 % à considérer que la qualité de l'air intérieur a un impact important sur la santé de leurs patients.

Mais l'agent environnemental pour lequel ils manifestent le plus fréquemment une inquiétude est l'ambroisie ou le pollens.

Réalisation de l'enquête :

Le Panel national de médecins généralistes libéraux, a été mis en place grâce à un partenariat entre la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), l'Unité Mixte de Recherche 912 (Sciences écono-miques et sociales de la santé et traitement de l'information médicale) (UMR SESSTIM), les observatoires régionaux de la santé (ORS) et les unions régionales des professions de santé médecins libéraux (URPS-ml) de trois régions (Poitou-Charentes, Pays de la Loire et Provence Alpes – Côte d’Azur).

Il a été interrogé cinq fois entre 2014 et 2016, au rythme d’une enquête par semestre.

L’anonymat et le respect de la confidentialité des données ont été garantis, conformément aux recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

Les données présentées dans la plaquette de synthèse ont été recueillies entre décembre 2015 et mars 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 227 médecins généralistes (hors mode d’exercice particulier exclusif) de Poitou-Charentes.