Nouvelle-Aquitaine

Urgences : les mesures déjà engagées par l’ARS Nouvelle-Aquitaine

Article
Visuel
Visuel Mesures urgences en NA
L’ARS assure en Nouvelle-Aquitaine la mise en oeuvre des 12 mesures prévues dans Le « Pacte de refondation ». Elles permettent de compléter et d’amplifier la stratégie déjà engagée au sein de notre région dans le cadre du projet régional de santé (PRS).
Retrouvez ci-dessous la synthèse des actions déjà engagées.
Corps de texte

Synthèse des actions engagées (mise à jour février 2020)

Consolidation de l’offre de soins, en amont des urgences

  • 183 maisons de santé pluriprofessionnelles prévoyant des plages de consultations sans rendez-vous et 135 centres de santé
  • Création de plages de régulation libérales, dans le cadre de la permanence des soins ambulatoires (PDSA), étendues aux samedis matins et de 19h à 20h dans le cahier des charges régional PDSA
  • 25 maisons médicales de garde (MMG) installées dont 5 adossées à un service d’accueil et de traitement des urgences (SAU)
  • Des travaux engagés sur les gardes ambulancières : 7 coordonnateurs ambulanciers sur 13 en place dans les SAMU-Centre 15, lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour la mise en place d’une garde des transports sanitaires d’urgence (TSU) en journée
  • 52 infirmiers de nuit dans les EHPAD permettant une couverture de 30% des EHPAD en Nouvelle-Aquitaine

Renforcement du fonctionnement des services d’urgences

  • 1 équipe médicale de territoire (EMT) constituée dans la Vienne et 4 en cours de création (Charente-Maritime, Dordogne, Deux-Sèvres, Haute-Vienne)
  • 42 audits des urgences réalisés, lancement d’un parangonnage régional des services d’urgence découlant sur un plan d’actions, modélisation d’un service d’urgence et valorisation d’actions structurantes
  • Travaux des centres d’enseignement des soins d’urgence (CESU) sur la formation des infirmiers organisateurs de l’accueil (IOA) avec simulation en pédiatrie
  • Elaboration d’un plan d’actions pour développer les protocoles de délégation de tâches aux urgences
  • 3 projets de restructuration architecturale des services d’urgence accompagnés financièrement par l’ARS en 2019, 9 projets en cours d’analyse pour un futur accompagnement
  • Mise en œuvre d’une stratégie régionale de déploiement de la télémédecine dans les SAMU-Centres 15 en lien avec les établissements et services médico-sociaux (ESMS), les SMUR et les SDIS : 3 départements pilotes en 2019 (Dordogne, Deux-Sèvres et Vienne) et 1 en 2020 (Pyrénées-Atlantiques).

Faciliter la sortie des patients, aval des urgences

  • Mise en œuvre d’une stratégie régionale d’anticipation des tensions (ARS, FHF, ORU) et amélioration de la gestion de l’aval des urgences (travaux des comités techniques régionaux des urgences – CTRU)
  • Suivi des plans d’actions suite aux audits de l’aval des urgences : gestionnaire de lits, commission d’admission et des soins non programmés (CASNP), charte validée en commission médicale d’établissement (CME), outils diffusés en vue des réunions de la direction de la gestion des urgences (DGU)
  • Envoi du besoin journalier minimal en lits (BJML) à chaque établissement
  • Création de 20 places d’hébergement temporaire d’urgences en EHPAD et 80 prévues en 2020
  • Création de 6 équipes de services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) dédiées à la sortie d’hospitalisation
  • Optimisation des liens entre l’hospitalisation à domicile (HAD) et les urgences, les équipes mobiles de gériatrie, les établissements et services médico-sociaux