Nouvelle-Aquitaine

Dispositifs d’appui à la coordination

Article
Visuel
photo_teleoperateur
© Phovoir
Différents dispositifs viennent en appui aux professionnels de santé du premier recours pour faciliter l’accompagnement et la prise en charge des patients en situation complexe. Ils aident les professionnels à trouver des solutions concrètes pour éviter les ruptures de parcours et de prévenir les hospitalisations inutiles ou évitables.
Corps de texte

La loi de modernisation de notre système de santé  du 26 janvier 2016 prévoit la mise en place de « fonctions d’appui » aux professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux pour la coordination des parcours de santé complexes. Ces fonctions d’appui, peuvent être organisées sous forme de « plateformes territoriales d’appui (PTA) ».

Les PTA ont vocation à concerner tous les patients en situation complexe, sans critère d’âge, de pathologie ou de handicap, pour lesquels les professionnels de soins de premier recours, et notamment les médecins traitant, ont besoin d’un appui.

Les PTA ont trois missions principales :

  • l’Information et l’orientation vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales du territoire,
  • l’appui à l’organisation du parcours complexes,
  • l’appui aux pratiques et initiatives professionnelles.

Afin de favoriser l’émergence et le déploiement des PTA en Nouvelle-Aquitaine, un document régional d’orientation et d’appui a été élaboré :

La Méthode pour l'autonomie et l'intégration des malades Alzheimer (MAIA) est un dispositif au service de la lisibilité du système d'aides et de soins et de la simplification du parcours des personnes âgées de 60 ans et plus.

Elle associe tous les acteurs engagés dans l'accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus et de leurs aidants. La démarche s'appuie sur une intégration des services d'aide et de soins. L'intégration conduit tous les acteurs à co-construire leurs moyens d'action, leurs outils collaboratifs, et in fine, à partager la responsabilité de l'organisation d'un continuum des réponses disponibles.

Le cahier des charges national défini par le décret n° 2011-1210 du 29 septembre 2011 précise les mécanismes de cette méthode d'organisation et les modalités de mise en œuvre des dispositifs MAIA.

Le dispositif MAIA est confié à une structure ou une institution existante sur le territoire défini par l'ARS, en lien avec le département concerné, dénommée "le porteur" du projet. Il est impulsé par un pilote MAIA.

Les réseaux de santé ont pour objet de favoriser l'accès aux soins, la coordination, la continuité ou l'interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires.

Le guide méthodologique de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) « Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé ? » d’octobre 2012 préconise une évolution des réseaux allant dans le sens d’une polyvalence et d’un recentrage de leurs missions sur l’appui à la coordination.