Nouvelle-Aquitaine

Service sanitaire des étudiants en santé : La Nouvelle-Aquitaine se mobilise !

Article
Visuel
Visuel service sanitaire
Mesure phare de la stratégie nationale de santé et du plan priorité prévention, le service sanitaire est mis en œuvre depuis la rentrée 2018/2019 pour les 47 000 étudiants, futurs médecins, pharmaciens, dentistes, sage-femmes, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes.
Il est obligatoire à l’obtention de leur diplôme.
Corps de texte

Plus de 4 000 étudiants des filières de formation des trois académies (Bordeaux, Limoges et Poitiers) sont concernés par le dispositif en Nouvelle-Aquitaine.

Le service sanitaire a été mis en place pour :

  • Former tous les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention
  • Permettre la participation à la réalisation d’actions concrètes de prévention dans des établissements scolaires, lieux de vie, entreprises… sur des thèmes prioritaires de la santé publique (promotion de l’activité physique, information sur la contraception, lutte contre les addictions – tabac, alcool, drogues, etc.).
  • Favoriser l’inter-professionnalité et l’interdisciplinarité des étudiants en santé par un travail en mode projet
  • Lutter contre les inégalités territoriales, sociales et environnementales en santé en veillant à déployer les interventions auprès des publics les plus fragiles

Le service sanitaire se déroule sur une durée totale de 6 semaines à temps plein, sans nécessité de continuité entre celles-ci, soit 60 ½ journées.

Cette durée intègre :

  • la formation théorique
  • le travail personnel de l’étudiant
  • la préparation de l’action de prévention et de promotion de la santé
  • la réalisation et l’évaluation de l’action

Les temps composant le service sanitaire peuvent être répartis sur deux années consécutives de formation (mais pas au-delà du 2ème cycle pour les étudiants de médecine, pharmacie, maïeutique, odontologie). Pour savoir quelles sont les années de réalisation du service sanitaire par filière, suivez ce lien (lien vers l’image).

En Nouvelle-Aquitaine, cela concerne plus de 4 000 étudiants.

    En Nouvelle-Aquitaine, les actions menées dans le cadre du service sanitaire privilégient les thématiques prioritaires suivantes :

    • la nutrition (alimentation & activité physique),
    • la santé bucco-dentaire,
    • les addictions (dont le tabac et l’exposition aux écrans),
    • la vie affective et sexuelle,
    • la vaccination,
    • les dépistages
    • et la santé environnementale.

    Encadrés par un référent pédagogique et un référent de proximité de la structure d’accueil, le groupe de 3 à 5 étudiants pourra :

    • Contribuer à établir un diagnostic de santé, ou développer des objectifs opérationnels à partir des objectifs définis dans le cadre d’un projet déjà en cours.
    • Intervenir en co-animation auprès du public identifié pour mener l’action.
    • Effectuer un retour sur expérience permettant d’analyser le déroulement de l’action menée auprès du public concerné et dégager les marges d’amélioration.