Nouvelle-Aquitaine

Signaler un évènement de santé en lien avec les pesticides en Nouvelle-Aquitaine

Service
Date de publication
Visuel
Photo de champs
Accroche
PhytoSignal : Gestion et surveillance régionales des signalements ayant un lien avec les épandages agricoles ou non agricoles de pesticides. Centralisé à l'ARS, il est destiné à la population générale ou à ses représentants et prend en compte les expositions potentielles liées à des produits phytopharmaceutiques (protection des plantes) ou à des produits biocides (protection des populations).
Corps de texte

La question des effets des pesticides sur la santé est devenue ces dernières années une priorité en santé publique.

Dans notre région, l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (Draaf) mais aussi le Centre antipoison et de toxicovigilance (CAP TV) de Bordeaux, reçoivent régulièrement, de la part de particuliers ou de maires, des plaintes ou des signalements de problèmes de santé en lien avec des épandages de pesticides sur des parcelles agricoles à proximité d’habitations. Les mairies reçoivent également des plaintes liées à des épandages sur des espaces verts communaux ou liées à des traitements biocides (raticides, chenilles processionnaires...).

Ces plaintes arrivent de manière dispersée à des interlocuteurs variés et il est donc difficile d’en réaliser un état des lieux exhaustif et d’assurer une gestion coordonnée. Un comité de pilotage régional a été créé en 2013 afin de mettre en place le dispositif PhytoSignal sur l’ensemble de l’Aquitaine. Ce comité, piloté par Santé publique France en région (Cire) Nouvelle Aquitaine et par l’ARS, réunit également le Service régional de l’alimentation (Sral) de la Draaf, Atmo Nouvelle Aquitaine, le CAP TV de Bordeaux et des Services communaux d’hygiène et de santé (SCHS).

Celui-ci a été élargi en 2016 à l’ensemble des départements de la région Nouvelle Aquitaine.

  • Standardiser et centraliser le recueil des signalements et/ou des plaintes liés aux épandages de pesticides
  • Décrire les signalements et/ou les plaintes, en termes de fréquence, d’exposition et de symptômes associés, afin d’évaluer l’ampleur du phénomène sur la région Nouvelle Aquitaine
  • Assurer une prise en charge et un suivi coordonnés avec les acteurs compétents en termes de mesures de prévention et de contrôle, d’investigations et d’évaluation des risques sanitaires.
  • Plaintes, demandes d’information, survenues d’évènements sanitaires
  • Liées à des épandages agricoles ou non de phytopharmaceutiques (finalité : protection des végétaux) ou biocides tels que les traitements pour les chenilles ou les moustiques (finalité : protection des populations)
  • Provenant de riverains, d’établissement accueillant du public ou de leur représentant (mairie, gendarmerie...)

 NB : les signalements liés à des usages domestiques ou des expositions professionnelles sont pris en charge par ailleurs (CAP TV, Phyt'attitude)

  • Tous les signalements reçus au niveau des différentes institutions (Draaf, ARS,mairie, CAP TV, AASQA...), participant au dispositif, doivent être transmis au Point focal de l’ARS par fax ou mail.
Image schéma circuit signalement

 

  • Le suivi et la prise en charge du signalement sont réalisés par l’ARS, en collaboration si nécessaire avec le Sral-Draaf (problématique « phytopharmaceutiques »), qui peut mettre en place un contrôle sur site et préconiser le cas échéant des recommandations.
  • Pour l’évaluation et l’investigation de la situation, l’ARS s’appuie sur l’expertise des partenaires locaux (Cire, CAPTV Bordeaux, AASQA, SCHS...). Face à des situations particulières (gravité des évènements sanitaires, large population touchée, risque important de toxicité...) une alerte sanitaire peut être déclenchée avec information du Ministère de la santé, de la préfecture et de Santé publique France.

Aller plus loin