Nouvelle-Aquitaine

Dépistage du cancer de la peau

Article
Visuel
Photo dos d'une personne
En France, le cancer de peau concerne 80 000 nouveaux cas par an. En 2015, ont été constatés plus 14 000 cas de mélanomes dont 2/3 sont liés à une exposition solaire et plus de 1 700 décès observés.

La situation régionale en Nouvelle-Aquitaine, en termes d’incidence et de décès par mélanomes est comparable à la situation nationale pour ce cancer.
Corps de texte

La peau est considérée comme l'organe humain le plus important en termes de surface. Elle protège le corps des infections et des rayonnements ultraviolets (UV). Elle facilite le contrôle de la température corporelle et l’élimination des déchets organiques par la transpiration. Elle sert également à synthétiser la vitamine D et à stocker les réserves d’eau et de graisse.  Elle peut aussi être atteinte par un cancer. Le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau a d’ailleurs plus que triplé entre 1980 et 2012. Ceci peut s'expliquer par l'évolution des habitudes d'exposition aux rayonnements UV solaires et artificiels au cours des 40 dernières années. Ces expositions constituent le facteur de risque le plus important de développer ce type de cancer.

Les carcinomes sont les cancers de la peau les plus fréquents. Ils surviennent généralement après l'âge de 50 ans, sur les zones découvertes du corps (visage, cou, épaules, avant-bras, jambes…). Ils sont le plus souvent dus à une exposition au soleil excessive et chronique. Les carcinomes sont facilement guérissables dans la majorité des cas.  Néanmoins, certains d’entre eux, appelés « carcinomes épidermoïdes », peuvent entraîner des lésions à distance (métastases) s’ils ne sont pas retirés à temps. Ainsi, une plaie qui ne cicatrise pas ou un bouton/une croûte qui persiste et/ou se modifie, doivent vous conduire à demander un avis médical.

Les cancers de la peau (carcinomes et mélanomes) ne peuvent pas être "dépistés" au sens strict, puisqu'on ne peut pas les identifier avant l'apparition de symptômes, mais on peut les détecter au plus tôt en procédant à des examens réguliers de la peau. S'il n'est pas pris en charge suffisamment tôt, les cellules cancéreuses peuvent attaquer le reste du corps. On parle alors de mélanome métastatique. Le mélanome cutané est la forme la plus grave de cancer de la peau. Ce cancer fait plus de 1700 morts par an en France.

Le mélanome peut se situer n'importe où sur le corps, y compris sur le cuir chevelu. On le trouve assez fréquemment sur le tronc chez l'homme et sur les jambes chez la femme. Il peut se manifester de deux façons :

  • par l'apparition d'une petite tache pigmentée sur une peau saine (cas le plus fréquent) ;
  • par la modification d'un grain de beauté préexistant.

Face au mélanome, il y a des moyens d’agir :

  • surveiller votre peau ;
  • être vigilant à tout changement d’aspect de vos grains de beauté et consulter au moindre doute ;
  • parler du dépistage des cancers de la peau avec votre médecin. 

Avant toute chose choisir si possible les horaires de sortie au soleil.

  • Protection vestimentaire : elle est indispensable et primordiale
    • Chapeau à large bord
    • Lunettes de soleil de catégorie CE 3 ou 4
    • Vêtements (plutôt foncés) à choisir selon les besoins de protection et l’activité pratiquée au soleil  avec maille serrée de type jean.
  • Produit de protection solaire sur les parties découvertes
    • Il doit être adapté au phototype  déterminé par les caractéristiques physiques de l’individu : couleur de peau, couleur des yeux, couleur des cheveux
    • 6 phototypes existent, de 1 (très clair) à 6 (très foncé)
      • Faible protection 6-10
      • Moyenne protection 15-20
      • Haute protection 30-50
      • Très haute protection 50+

Attention au enfants :

  • La protection solaire des enfants est indispensable pour toute activité extérieure (scolaire - sport -  jeux – piscine - centres aérés - …).
  • Il est essentiel d’apprendre aux enfants à se protéger.
  • Les indices 50 + ne sont pas des écrans totaux et ne protègent pas bien des UVA longs. Ils laissent passer 2% des UVB
  • Il faut 1 tube de 40g pour couvrir tout un corps à chaque application : la protection vestimentaire est donc à privilégier.
  • Il faut protéger encore mieux ce qui est perpendiculaire au soleil : crâne des hommes chauves, arête nasale, haut des oreilles, dos des pieds et les zones qui ont déjà reçu beaucoup de soleil et qui présentent des taches solaires : visage , épaules, haut du dos, décolleté, dos des mains.