Nouvelle-Aquitaine

Télémédecine

Image logo télémédecine
L’usage de la télémédecine, utilisant les technologies de l’information et de la communication, offre désormais de nouvelles possibilités pour améliorer l’accès aux soins et rapprocher au plus près des patients l’expertise médicale. Cette pratique s’inscrit en ce sens dans la stratégie nationale de santé 2018-2022. Elle est un des volets essentiel du plan régional d’égal accès aux soins en NA.

Définition des actes et modalité de mise en oeuvre

Le décret du 19 octobre 2010 est défini en cinq actes de télémédecine :

  • La téléconsultation qui permet à un professionnel médical de donner une consultation à distance, dans ce cas le patient peut être accompagné d’un professionnel de santé et/ou d’un psychologue ;
  • La téléexpertise  qui permet à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis d’un ou de plusieurs professionnels médicaux en raison de leurs formations ou de leurs compétences particulières ;
  • La télésurveillance  qui permet à un professionnel médical d’interpréter à distance des données nécessaires au suivi médical d’un patient ;
  • La téléassistance médicale qui permet à un professionnel médical d’assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d’un acte ;
  • La réponse médicale qui est apportée dans le cadre de la régulation médicale avec le centre 15.

Les actes de télémédecine sont réalisés avec le consentement libre et éclairé du patient et après information par le professionnel de santé.

Chaque acte est réalisé dans des conditions respectant la confidentialité et la traçabilité des échanges. Le compte rendu de réalisation de l’acte doit d’être tracé dans le dossier du patient tenu par chaque professionnel médical intervenant dans l'acte.

Ce compte rendu doit également être tracé dans le DMP du patient lorsque celui-ci existe.

Illustration Défintion de la Télémédecine

Notre accompagnement

L’ARS Nouvelle-Aquitaine, avec le concoure du GIP E-Santé En Action, participe depuis 2010 au déploiement de la télémédecine au travers :

  • La structuration à l’échelle régionale de grands projets de déploiement (exemple : TéléAVC, Téléconsultation en EHPAD, en MSP/CDS, en Unité Sanitaire, en Unité de Dialyse, le dépistage de la rétinopathie diabétique, …) et de projets pilotes (téléconsultation et télésurveillance en cancérologie, téléconsultation en FAM/MAS, télémédecine dans le cadre des équipes mobiles de soins palliatifs…) ;