Ségur de la santé – près de 1,3 milliard d’euros d’aides pour améliorer l’offre de santé en Nouvelle-Aquitaine

Article

Grâce au Ségur de la Santé, près d’1,3 milliard d’euros seront investis dans les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région Nouvelle-Aquitaine.

Ce plan d’investissement est destiné à préparer le système de santé de demain, répondre aux besoins de la population Néo-Aquitaine et améliorer les conditions de travail des personnels.

Le Ségur de la santé, un plan d’investissement historique

Après avoir réuni l’ensemble des acteurs (professionnels de santé, patients, institutionnels, …), afin d’identifier les principales pistes de modernisation et d’accélération de la transformation de notre système de santé, les accords du Ségur de la santé ont été signés le 13 juillet 2020

En mars 2021 le Premier ministre Jean Castex et le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran ont annoncé un plan historique d’aides à l’investissement de 19 milliards d’euros. Ce plan ambitieux permet de rénover, équiper ou moderniser établissements de santé et médico-sociaux. La région Nouvelle-Aquitaine a bénéficié d’une enveloppe de 1,292 milliard d’euros. Ce montant a été déterminé en tenant compte des priorités d’investissement sur la région, de la maturité des projets pré-identifiés et de la situation financière des établissements.

Huit mois plus tard, malgré le contexte sanitaire, les ARS ont élaboré leur stratégie régionale des investissements Ségur, donnant la visibilité sur les projets qui seront réalisés dans les territoires sur la période 2021-2029 grâce au Ségur.

Les investissements Ségur en Nouvelle-Aquitaine : une réponse massive aux enjeux du territoire

Les aides apportées aux établissements en Nouvelle-Aquitaine doivent permettre de faire évoluer l’offre de santé dans les territoires pour qu’elle réponde aux défis majeurs de notre système de soins : l’évolution de la démographie de notre région, le vieillissement de la population, le développement des maladies chroniques, l’accès aux innovations technologiques et organisationnelles, la soutenabilité financière, une prise en charge coordonnée et participative entre tous les acteurs du système et ce, sur l’ensemble des 12 départements de la région.

La stratégie régionale d’investissements Ségur en Nouvelle-Aquitaine a été co-construite au plan régional et dans tous les départements de la région avec l’ensemble des acteurs (élus, conseil régional, conseils départementaux, préfectures et services de l’Etat, usagers, fédérations sanitaires et médico-sociales, représentants des acteurs de santé) au travers d’un comité régional de l’investissement en santé (CRIS) et l’animation de 12 comités territoriaux de santé.

Aller plus loin :

La concertation avec les acteurs locaux a permis de mettre en exergue deux enjeux de santé publique qui font la spécificité de la stratégie régionale :

  • Développement de la prise en charge en matière d’obstétrique, de périnatalité et de pédiatrie
  • Accompagnement des structures pour personnes en situation de handicap

Pour les établissements sanitaires : 1,183 milliard d’euros

Les financements sont répartis en quatre enveloppes : investir au quotidien (44 millions), réduction des inégalités (18 millions), restauration des marges (367 millions) et surtout, projets structurants (684 millions d'euros).

-

Pour les établissements médico-sociaux : 106,8 millions d’euros

Dans les 12 départements de la région, les aides Ségur de la Santé visent en particulier à moderniser l’offre de soins et d’hébergement en restructurant des bâtiments anciens, en facilitant l’accès aux nouvelle technologies et en misant sur le développement durable. Elles permettent également de renforcer les soins de proximité en lien avec la ville, de favoriser les investissements courants nécessaires à la vie quotidienne dans les établissements ou encore d’aider les structures les plus endettées.