Nouvelle-Aquitaine

Parangonnage des consultations externes en établissements publics

Article
Visuel
Photo personne avec ordinateur
L’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine a lancé le 1er juillet 2019 un parangonnage sur les consultations externes à destination des établissements publics à activités médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) de la région.
Corps de texte

Le parangonnage est un processus d’analyse comparative. C’est un audit organisationnel de premier niveau, étape indispensable et prérequis à l’élaboration de plan d’actions.

Origine du projet

Non seulement ce projet répond pleinement aux deux premiers engagements prioritaires du projet de loi « Ma santé 2022 » :

  • placer le patient au cœur du système ;
  • organiser l’articulation entre médecine de ville, médico-social et hôpital pour mieux répondre aux besoins de soins en proximité ;
  • repenser les métiers et la formation des professionnels de santé ;

Mais en plus, il s’inscrit dans la poursuite de la dynamique engagée en 2017 par l’ARS ; dynamique orientée en faveur d’une politique d’accompagnement des acteurs de santé afin d’optimiser le fonctionnement des services, d’améliorer les pratiques professionnelles et la qualité de la prise en charge.

Ainsi, dans la continuité des 3 parangonnages lancés par l’ARS et pilotés par le pôle performance de la DOSA (imagerie, blocs – unité de chirurgie ambulatoire, urgences), l’Agence conduit cette année une nouvelle étude portant sur les consultations externes de l’ensemble des établissements publics MCO en région. C’est la deuxième étude au niveau national.

Le parangonnage des consultations externes a 3 objectifs :

  • identifier les bonnes pratiques et les partager en matière d’organisation des activités externes et médico-administrative en repérant des retours d’expériences possibles ;
  • améliorer la fluidité des processus organisationnel ;
  • améliorer l’accessibilité, la qualité du service apporté et l’image auprès des patients et des usagers.

Contexte

Outre le fait que les consultations externes représentent un préalable à l’hospitalisation programmée pouvant s’avérer une mauvaise expérience pour les usagers (délais de RDV, temps d’attente…), la multiplicité des lieux de consultation, l’absence d’organisation normée, la concentration du temps médical sont autant de facteurs à prendre en compte afin d’engager une démarche d’amélioration interne.

Enjeux

C’est un plus pour les établissements puisqu’il permet :

  • d’obtenir une photographie objective de sa performance ;
  • se situer par rapport aux autres établissements de la région et obtenir des valeurs repères pour les indicateurs clés afin d’objectiver les gisements de performance interne ;
  • d’améliorer la qualité du service rendu à l’usager.

Organisation

L’ARS mobilise des moyens tant financiers qu’humains au sein de la DOSA et a conclu un marché avec le cabinet CERCLH* qui maîtrise ce type de dispositif et qui dispose des compétences sur cette thématique.

L’accompagnement de CERCLH consiste en :

  • un appui technique et méthodologique auprès des établissements et de l’ARS ;
  • la mise à disposition d’un outil de recueil ;
  • la construction de la base des données régionales ;
  • l’analyse des données ;
  • les restitutions individuelles et la restitution régionale.

* CERCLH : cabinet de stratégie, management et organisation dédié exclusivement aux établissements et institutionnels de la santé en France, Suisse et Belgique.

Planning de la démarche

Planning du parangonnage consultations externes