Nouvelle-Aquitaine

Les médicaments génériques repartent en campagne

Actualité
Date de publication
Visuel
Illustration campagne médicaments génériques
Les médicaments génériques soignent de la même manière que les médicaments d'origine.
La campagne « Devenir générique ça se mérite » lancée par le ministère, l’Assurance Maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) porte ses fruits. L’enquête menée en 2016 révèle que la confiance des médecins comme l’acceptation des patients s’améliorent.
Corps de texte
Illustration chiffres médicaments génériques

 

 

Cependant, si les perceptions et comportements évoluent dans le bon sens, il persiste néanmoins des points de blocage liés à des situations spécifiques d’usage des médicaments génériques.

 

D’octobre à décembre 2017, les internautes s’étaient exprimés et avaient pu dialoguer avec des experts et poser des questions sur la plateforme en ligne Questions / Réponses ouverte par le Ministère.

Médicaments génériques : Ingrid et les risques d'allergies

Médicaments génériques : Ada et la mention non substituable (NS)

Médicaments génériques : Fred et la question du prix

Médicaments génériques : Mehdi et la polymédication

Médicaments génériques : Sylvie et la Dénomination médicale commune (DMC)

Médicaments génériques : Jean et l'efficacité en question

L’application E-mémo Génériques téléchargeable sur AppStore et sur Google Play permet aux médecins libéraux et hospitaliers de savoir si une molécule est inscrite au répertoire des médicaments génériques. Il n’y a pas besoin de créer un compte pour retrouver, grâce à un moteur de recherche intuitif, plus de 200 molécules organisées en 16 classes thérapeutiques.

E-mémo Génériques, l’application qui facilite la prescription des médicaments génériques