Le rappel : essentiel, pour être plus forts contre la covid

Article

Au fil des mois, certaines personnes doivent recevoir une nouvelle dose de vaccin pour maintenir une bonne protection contre la covid. Celle-ci doit être réalisée au plus vite, dès que recommandée dans leur situation. Avant l'entrée dans la période hivernale, cette nouvelle campagne de vaccination constitue un enjeu prioritaire de santé publique pour nous préserver d'une reprise épidémique.

Un consensus s’est formé à l’occasion d’avis convergents de la Haute autorité de Santé (HAS), du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) et du Conseil scientifique autour de l’idée qu’une campagne de rappel est nécessaire pour un certain nombre de populations pour lesquelles a été identifié un phénomène d'affaiblissement de l’immunité conférée par le vaccin, du fait de systèmes immunitaires plus fragiles, en particulier face au variant Delta. Cette baisse de protection concerne essentiellement l’efficacité contre l’infection et contre les formes symptomatiques.

L’efficacité contre les formes graves reste à un niveau élevé, quel que soit le vaccin administré. Cette baisse ne touche pas seulement les personnes âgées et les populations à risque de forme grave, mais ces dernières demeurent les plus affectées. Une campagne de rappel est donc mise en place depuis septembre pour permettre à ces populations de conserver un bon niveau de protection contre l’épidémie.

La dose de rappel un enjeu majeur pour éviter une nouvelle vague épidémique

À la veille de la période hivernale, on a constaté, en Nouvelle-Aquitaine, une légère augmentation du taux d'incidence chez les 65 ans et plus, à la différence des autres classes d'âges. Peut être, est-ce les premiers signes d'une baisse de l'immunité conférée par les vaccins dans cette tranche d'âge. Pour éviter que la situation ne se dégrade, il est urgent que les personnes ciblées par cette dose de rappel prennent rendez-vous dans un centre de vaccination ou auprès d'un professionnel de santé.

Faire la dose de rappel, dès que nécessaire, est essentiel pour assurer le maintien d'une protection maximale vis à vis du virus et éviter une augmentation des hospitalisations pouvant conduire à de nouvelles restrictions pour faire face à une nouvelle vague épidémique.

Qui est concerné par cette dose de rappel ?

Post-it dose de rappel covid

6 mois après la dernière injection du schéma initial pour :

  • Les résidents des EHPAD et des USLD ;
  • Les personnes de plus de 65 ans vivant à domicile ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave ;
  • Les personnes atteintes de comorbidité(s) ;
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées. À noter que pour cette dernière catégorie, l’administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale qu’elle permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.

4 semaines après la dernière injection du schéma initial pour :

  • Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

Une foire aux questions pour tout comprendre de la dose de rappel

Foire aux questions dose de rappel

#PlusFortavecleRappel, une campagne à partager

rappel covid affiche A3 homme
rappel  covid affiche A3 femme