Nouvelle-Aquitaine

Le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie !

Actualité
Date de publication
Visuel
Illustration Affiche Mars bleu 2018
Affiche mars bleu 2018
La lutte contre le cancer colorectal est une priorité du Plan cancer 2014-2019 et un enjeu majeur de santé publique.
3e cancer le plus fréquent et le 2e cancer le plus meurtrier. il se guérit dans 9 cas sur 10 s'il est détecté à temps.
Dès 50 ans, parlez-en à votre médecin !


Corps de texte
  • Qu'est-ce-qu'un cancer colorectal ?

Le cancer colorectal se développe lentement dans un premier temps, sans symptôme ni signe perceptible. L’évolution d’un polype en cancer peut durer une dizaine d’années.

Le test permet de détecter un cancer à un stade précoce et d’augmenter les chances de guérison. Grâce à ce dépistage, on peut aussi repérer un polype avant qu’il n’évolue en cancer.

  • Qui est concerné ?

Près de 95 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans, chez les hommes comme chez les femmes. Le programme national de dépistage organisé du cancer colorectal s'adresse à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans et qui ne présentent ni symptôme, ni facteur de risque particulier.

  • Un test de dépistage dont la fiabilité est confirmée

Le test immunologique de dépistage a démontré ses bonnes performances en termes de détection de cancers et de lésions précancéreuses. Ainsi, selon l’évaluation épidémiologique conduite par Santé publique France, le nouveau test permet de détecter 2,4 fois plus de cancers et 3,7 plus d’adénomes avancés (lésions précancéreuses) que l’ancien test.

Ce test est remis par le médecin traitant à l’occasion d’une consultation, il est facile d’utilisation et s’effectue à son domicile.

  • Le test de dépistage en pratique

Il consiste en un prélèvement unique de selles grâce à un bâtonnet qui est ensuite à replacer dans un tube hermétique garantissant sa conservation. Le test ainsi que la fiche d’informations transmise avec le kit et à compléter par la personne réalisant le test, sont à adresser via l’enveloppe T fournie au laboratoire d’analyses médicales dont les coordonnées figurent sur l’enveloppe.

 

Mars bleu - Les chiffres clés du cancer colorectal
Mars bleu - Les facteurs de risques du cancer colorectal
Mars bleu - Les chiffres clés du cancer colorectal
Mars bleu - Les facteurs de risques du cancer colorectal
  • Actions menées en ex-Aquitaine

Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques

Actions spécifiques menées par AGIDECA (Dépistage et prévention des cancers en Gironde)

  • Actions menées en ex-Limousin

Corrèze, Creuse, Haute-Vienne

Actions spécifiques menées par la Structure de Dépistage Des Cancers 87 (SDDC87) - Haute-Vienne

 

  • Actions menées en ex-Poitou-Charentes

Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne

 

Participation au programme national de dépistage organisé du cancer colorectal - Années 2016-2017
Données transmises par Santé publique France - InVS - 15/02/2018
  Taux de participation au dépistage
Années 2016-2017
Charente 31,4 %
Charente-Maritime 33,2 %
Corrèze 36,5 %
Creuse 31,4 %
Dordogne 33,9 %
Gironde 34,6 %
Landes 36 %
Lot-et-Garonne 38,3 %
Pyrénées-Atlantiques 28,5 %
Deux-Sèvres 37,4 %
Vienne 35 %
Haute-Vienne 32,5 %
Nouvelle-Aquitaine 33,8 %
France entière 33,5 %