Nouvelle-Aquitaine

Lancement de l’appel à candidatures « IDE de nuit en EHPAD » dans la région Nouvelle-Aquitaine

Appel à projets / candidatures
Médico-social Parcours de santé
Statut
En cours
Visuel
Image appels à candidature
Accroche
Une première expérimentation de garde et d’astreinte d’IDE de nuit a été lancée en 2017 en Nouvelle–Aquitaine.

On compte 25 EHPAD porteurs, mais, l’IDE étant mutualisée, 114 EHPAD sont donc intégrés au dispositif et peuvent solliciter l’IDE, cela représente environ 5 450 résidents couverts.
Corps de texte

Les parcours des personnes âgées sont complexes et les hospitalisations peuvent être des risques de rupture et entraîner des dégradations de santé de ces personnes fragiles.

Comme annoncé dans sa feuille de route « Grand âge et autonomie » le 30 mai 2018, Agnès Buzyn souhaite « développer les présences médicales la nuit en établissement ». En effet, les retours sur les différentes expérimentations en cours, ont permis de mettre en évidence plusieurs points :

  • diminution des hospitalisations la nuit en urgence (difficile à quantifier mais ressenti) ;
  • amélioration de la continuité et de la qualité d’accompagnement en soin (fin de vie) ;
  • développement d’une synergie entre les différentes structures / réflexion commune entre les EHPAD ;
  • sécurisation des équipes de nuit ;
  • autonomisation et valorisation apportée par le travail de nuit / montée en compétence de l’IDE.

L’hospitalisation d’une personne âgée, même programmée, peut avoir des effets secondaires indésirables sur son état de santé, en particulier sur les facteurs contributifs au maintien de son autonomie. La garde ou astreinte d’un IDE dans les EHPAD peut être un moyen d’empêcher les hospitalisations évitables et concourir ainsi à une prise en charge de qualité de la personne.

Les expérimentations d’IDE de nuit en EHPAD tendent à se multiplier et leurs évaluations sont riches d’enseignements. Il existe plusieurs dispositifs et notamment des dispositifs de garde et d’astreinte.

Les objectifs de cette expérimentation sont :

  • Améliorer la qualité et la sécurité des soins en EHPAD la nuit ;
  • Limiter les hospitalisations de nuit aux urgences des personnes âgées résidentes en EHPAD ;
  • Diminuer les séjours hospitaliers évitables en appliquant notamment les prescriptions anticipées la nuit (fin de vie, douleurs, actes techniques…) ;
  • Faciliter le retour en institution lorsque l’hospitalisation a été inévitable ;
  • Eviter l’hospitalisation d’une personne âgée à la suite d’un passage aux urgences.

NB : Les EHPAD déjà retenus dans le cadre des AAC « défi performance en EHPAD », « Développement de pratiques centrées sur le prendre soin », « IDE de nuit en EHPAD », « EHPAD pole ressource de proximité » sont exclus de cet AAC.