Nouvelle-Aquitaine

Culture & Santé - "Je ne voudrais pas déranger", une action artistique et culturelle pour donner la parole aux malades Alzheimer

Actualité
Date de publication
Visuel
Visuel Affiche - Théâtre Alzheimer JNVD
La parole des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer est souvent ignorée ou considérée comme incompréhensible. Pourtant, ces mots et ces phrases sont porteurs de sens pour qui sait écouter. Michel Laforcade, Directeur général de l'ARS Nouvelle-Aquitaine, a voulu impulser une action artistique et culturelle pour faire entendre leurs voix, avec l'aide du Pôle Culture & Santé et la Région.
Corps de texte
logo Pôle régional Culture & Santé

Le projet artistique et culturel "je ne voudrais pas déranger" se place au coeur des missions de l'ARS en s'adressant aux professionnels des EHPAD et aux proches qui accompagnent les personnes malades.

Le projet questionne sur la manière dont, collectivement, nous portons attention à la différence. Grâce au décalage apporté par le langage du théâtre, et à la traduction d'un matériau supposé "insensé" (la parole des personnes atteintes d'Alzheimer) en un propos artistique, il devient possible de découvrir la force et la poésie de ces paroles et réinterroger la représentation que l'on se fait de la maladie.

"La personne atteinte par la maladie d'Alzheimer ne fait pas n'importe quoi, elle ne dit pas n'importe quoi. Elle dit et fait des choses que nous ne sommes pas en capacité de comprendre."

Dr Geneviève Demoures
médecin gériatre

Fin 2016, les professionnels des EHPAD ont été invités à récolter ces paroles à l'état brut, sans réécriture ni interprétation.

Plus d'une centaine d'établissements ont répondu favorablement à cette initiative, portée par le Directeur général l'ARS, son Pôle Culture & Santé et l'Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine.

L'ensemble des paroles recueillies ont été confiées à 3 compagnies théâtrales de Nouvelle-Aquitaine :

  • le collectif Crypsum (Gironde),
  • le collectif Zavtra (Haute-Vienne)
  • le théâtre de l'Esquif (Deux-Sèvres).

L'auteur dramatique Renaud Borderie a eu pour mission de créer un texte de théâtre dans le cadre d'une résidence d'écriture.

Le projet "je ne voudrais pas déranger" poursuit des ambitions multiples, à la fois territoriales, politiques, sociales et économiques.

Il doit maintenant se diffuser dans l'ensemble de la région et se construire avec les acteurs de chaque territoire (élus, professionnels de santé, professionnels de la culture, associations, etc) sous des formes très diverses : accueil d'une ou plusieurs représentations théâtrales, du documentaire vidéo, d'une rencontre avec l'auteur...

Ce projet interpelle ainsi l’humanité de chacun (professionnels des EHPAD, résidents et leur entourage, spectateurs) et nous rappelle collectivement le sens de nos missions professionnelles, personnelles et citoyennes fondées sur le respect de la dignité de la personne.