COVID-19 - Où se faire dépister en Nouvelle-Aquitaine

Article
Visuel
Visuel COVID-19 - Où se faire dépister
Trouvez le lieu de dépistage COVID-19 le plus proche de chez vous sur une carte interactive, ainsi que les opérations de dépistage gratuit organisées par l'ARS.

Vous trouverez aussi des informations sur les tests, qui peut les Réaliser un dépistage, qui est prioritaire, quelles sont les modalités pratiques, etc.




Corps de texte

Carte dynamique des lieux de dépistage les plus proches

Retrouvez ci-dessous, la carte dynamique des sites de prélèvements COVID-19 de sante.fr.

Pour favoriser l’accès au diagnostic, l'ARS organise des opérations ponctuelles de dépistage gratuit (pris en charge à 100% par l'Assurance maladie) sont organisées en région Nouvelle-Aquitaine.

Cliquez ici pour connaître les lieux et dates de ces opérations

CP1707 vignette depistage

Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, grâce à un prélèvement par voie nasale, et de mettre en œuvre de mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Ces tests sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie. 

Un test antigénique détecte la présence du virus ou de fragments du coronavirus. Il répond à la question : « le patient est-il ou non porteur du COVID-19 ? ». Comme les tests RT-PCR qui reste le test de diagnostic de référence et le plus fiable, le test antigénique permet le diagnostic précoce de la maladie dès la phase aiguë.

Le test antigénique s’apparente à un test de grossesse. Il a la taille et la forme d’une carte de crédit et s’accompagne d’un écouvillon pour le prélèvement. Comme le test RT-PCR, le prélèvement est fait dans les narines (nasopharyngé). Il est ensuite placé dans une encoche de la carte où un liquide réactif est versé. Le résultat est disponible en quelques minutes (15mins en moyenne).

Le test RT-PCR reste la technique de référence.

Le test antigénique est moins sensible mais sa rapidité de rendu de résultat est un atout pour casser les chaines de transmission et isoler les cas positifs :

  • si le test antigénique est positif, vous êtes malade, isolez-vous au plus vite
  • si le test antigénique est négatif, : Soyez prudent. Vous pouvez néanmoins être porteur du virus dans des quantités non encore détectables. Vous pouvez donc transmettre le virus à d’autres personnes. Si vous avez de plus de 65 et/ou que vous présentez au moins un facteur de risque : Consultez votre médecin traitant et réalisez un test RT-PCR de contrôle. Dans tous les cas, continuez à respecter scrupuleusement les gestes et mesures barrières pour ne pas mettre en danger votre entourage et notamment les personnes les plus vulnérables

La réalisation des tests RT-PCR et antigéniques est gratuite pour le patient sans avance de frais.

Qui sont les publics prioritaires ?

  • Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 depuis 4 jours ou moins
  • Les cas contacts asymptomatiques détectés isolément ou au sein d'un cluster

Qui peut se faire dépister ?

Les tests antigéniques sont réservés pour :

  • Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 depuis 4 jours ou moins qui sont prioritaires
  • Les personnes asymptomatiques non cas contact et hors situation de clusters peuvent se faire dépister mais elles ne sont pas prioritaires.

En cas de résultat positif, les contacts à risque sont contactés, invités à respecter une période d'isolement (7 jours) et testés pour casser la chaîne de transmission du virus.

Une priorisation nationale a été mise en place pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage.

L’objectif ? Une réduction des délais d’accès au prélèvement et de rendu des résultats pour les situations les plus critiques et permettre ainsi la mise en place rapide de l’isolement des cas confirmés et des personnes contacts à risque. Le nombre de personnes testées ne sera pas moindre.

Dans les laboratoires de biologie médicale, 2 niveaux de priorité ont été définis par le Ministère des Solidarités et de la Santé :

  • Priorité 1 : Les personnes qui doivent disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
    • Personnes disposant d’une prescription médicale, personnes ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19 ou encore sujets « contact », notamment ceux ayant été contacté par la CNAM ou les ARS dans le cadre des démarches de contact-tracing et les personnes contacts informées par l’application TousAntiCovid ;
    • Professionnels de santé et assimilés intervenant au domicile. Pour rappel, les professionnels de santé exerçant en établissement de santé ou en établissement médico-social doivent avoir prioritairement accès un test au sein de leur structure de rattachement ;
    • Professionnels exerçant dans les écoles, collèges et lycées, qu’ils relèvent de la fonction publique d’Etat ou de la fonction publique territoriale (ATSEM et personnels techniques, ouvriers et de service).
  • Priorité 2 : Les personnes qui peuvent se faire dépister mais ne sont pas prioritaires. Le rendu des résultats est fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les indications prioritaires
    • Tout autre situation non citée précédemment, notamment les personnes souhaitant disposer d’un test dans le cadre d’un voyage, ou des dépistages préventifs organisés dans des établissements scolaires, des services publics ou des entreprises, sans lien avec un risque précisément identifié.
  • Pour les personnes prioritaires (malades ou personnes contact à risque), une prescription médicale ou un sms de la CPAM ou un courrier de l'éducation nationale justifiant de leur caractère prioritaire.
  • une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale
  • une pièce d’identité

Lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage, le port du masque chirurgical est obligatoire.

Tout prélèvement est fait par ou sous la responsabilité d'un laboratoire d'analyse médicale (LBM) agréé et autorisé pour réaliser ces actes :

  • les professionnels de santé des laboratoires de biologie médicale, publics ou privés, même lorsqu’ils ne pratiquent pas l’analyse de ces tests PCR ;
  • les professionnels soignants d’établissements médico-sociaux formés à pratiquer les prélèvements sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale ;
  • les infirmiers diplômés d’Etat, qui peuvent également assurer les prélèvements à domicile ;
  • les kinésithérapeutes ;
  • des équipes mobiles d’hygiène qui interviennent au bénéfice des établissements médico-sociaux, toujours sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale;
  • des équipes mobiles des hôpitaux ou structures de santé reconnues, mais également des équipes de professionnels soignants sapeurs-pompiers formés aux techniques de prélèvement.

Ils seront transmis par le laboratoire (par téléphone, sur internet ...).

En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté doit rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

A noter : un test négatif n'exclut pas qu'une personne puisse être contaminée quelques jours après le prélèvement.