COVID-19 - Où se faire dépister en Nouvelle-Aquitaine

Article
Visuel
Visuel COVID-19 - Où se faire dépister
Trouvez le lieu de dépistage COVID-19 le plus proche de chez vous sur une carte interactive, ainsi que les opérations de dépistage gratuit organisées par l'ARS.

Vous trouverez aussi des informations sur les tests, qui peut les Réaliser un dépistage, qui est prioritaire, quelles sont les modalités pratiques, etc.




Corps de texte

Carte dynamique des lieux de dépistage les plus proches

Retrouvez ci-dessous, la carte dynamique des sites de prélèvements COVID-19 de sante.fr.

Pour favoriser l’accès au diagnostic, l'ARS organise des opérations ponctuelles de dépistage gratuit (pris en charge à 100% par l'Assurance maladie) sont organisées en région Nouvelle-Aquitaine.

Cliquez ici pour connaître les lieux et dates de ces opérations

CP1707 vignette depistage

Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, grâce à un prélèvement par voie nasale, et de mettre en œuvre de mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Ces tests sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie. 

Une priorisation nationale a été mise en place pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage.

L’objectif ? Une réduction des délais d’accès au prélèvement et de rendu des résultats pour les situations les plus critiques et permettre ainsi la mise en place rapide de l’isolement des cas confirmés et des personnes contacts à risque. Le nombre de personnes testées ne sera pas moindre.

Visuel_priorites_tests_covid

Dans les laboratoires de biologie médicale, 3 niveaux de priorité ont été définis par le Ministère des Solidarités et de la Santé :

  • Priorité 1 : examen à visée diagnostique > si la personne a des symptômes, si elle est une « personne contact » ou sur demande de l’autorité de santé si elle a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation a été constatée.  Dans ce cas, elle doit disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
  • Priorité 2 : examen à visée de dépistage ciblé. Par exemple : si la personne a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation du virus a été constatée, dans le cadre d’un dépistage organisé autour d’une situation à risque de transmission, sur présentation d’un bon pour dépistage, etc.
    Dans ce cas, elle doit pourvoir être dépistée dès qu’une disponibilité est identifiée et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
  • Priorité 3 : dépistage individuel pour convenance personnelle ou surveillance épidémiologique > retour en Outre-Mer, voyage dans un pays l’exigeant, incitation de votre employeur sans indication formelle,  participation à un grand rassemblement sans cas signalé, etc.
    La personne en priorité 3 peut se faire dépister, mais elle n’est pas prioritaire et le rendu des résultats sera fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les priorités 1 et 2.

Rappel : Dans l’attente des résultats, il est primordial de respecter les consignes d’isolement, de réduire ses contacts au strict minimum et de participer aux mesures d’identification des personnes contacts en cas de résultat positif.

  • Pour les personnes prioritaires (malades ou personnes contact à risque), une prescription médicale ou un sms de la CPAM ou un courrier de l'éducation nationale justifiant de leur caractère prioritaire.
  • une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale
  • une pièce d’identité

Lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage, le port du masque chirurgical est obligatoire.

Tout prélèvement est fait par ou sous la responsabilité d'un laboratoire d'analyse médicale (LBM) agréé et autorisé pour réaliser ces actes :

  • les professionnels de santé des laboratoires de biologie médicale, publics ou privés, même lorsqu’ils ne pratiquent pas l’analyse de ces tests PCR ;
  • les professionnels soignants d’établissements médico-sociaux formés à pratiquer les prélèvements sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale ;
  • les infirmiers diplômés d’Etat, qui peuvent également assurer les prélèvements à domicile ;
  • les kinésithérapeutes ;
  • des équipes mobiles d’hygiène qui interviennent au bénéfice des établissements médico-sociaux, toujours sous la responsabilité d'un laboratoire de biologie médicale;
  • des équipes mobiles des hôpitaux ou structures de santé reconnues, mais également des équipes de professionnels soignants sapeurs-pompiers formés aux techniques de prélèvement.

Ils seront transmis par le laboratoire (par téléphone, sur internet ...).

En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté doit rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

A noter : un test négatif n'exclut pas qu'une personne puisse être contaminée quelques jours après le prélèvement.