Nouvelle-Aquitaine

COVID-19 – L’ARS Nouvelle-Aquitaine mobilisée 7j/7

Article
Visuel
Photo délégation départementale et Siège - Gironde (33)
Depuis fin janvier et la confirmation du premier cas français de Covid-19 au CHU de Bordeaux, la cellule de crise de l’ARS NA est activée. Son siège et ses 12 délégations départementales sont mobilisées 7 jours/7 et 24h/24 pour organiser et soutenir le système régional de santé face au Covid-19, avec le Ministère des solidarités et de la santé, les préfets et les acteurs de santé de la région.
Corps de texte

Identifier et suivre les cas contacts en phase 2 de l’épidémie

Dès le premier cas confirmé en région Nouvelle-Aquitaine, l’ARS Nouvelle-Aquitaine, avec l’appui de Santé publique France, s’est chargée de mener les investigations autour des personnes atteintes du Covid-19 (cas confirmés) pour identifier les personnes ayant pu être en contact avec elles (cas contact).

Ce travail consiste à interroger chaque personne malade, mais aussi son entourage, pour retracer précisément ses déplacements et ses activités durant les 14 jours précédents l’apparition des symptômes (période d’incubation de la maladie) et lister ainsi toutes les personnes avec lesquelles le malade a pu être en contact rapproché (famille, amis, collègues…).

Un entretien est ensuite mené auprès de chaque personne contact identifiée afin de déterminer si celle-ci présente d’éventuels symptômes et de préciser la nature des contacts avec le malade (contact direct ou indirect, durée, proximité…).

En fonction des résultats de l’enquête, une conduite à tenir est préconisée et un suivi quotidien de ces personnes est réalisé par l’ARS. Plus de 1 700 personnes contact ont été identifiées et suivies par les médecins de l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

En phase 3, le nombre de cas confirmés devenant trop important, ce travail minutieux de recherche des cas contact n’est plus réalisable. Toutefois, il est demandé à toute personne diagnostiquée Covid-19 par son médecin traitant de prévenir toutes les personnes avec qui elle a été contact rapproché pour appliquer la conduite à tenir (auto-surveillance de l’apparition des symptômes, appel au 15 en cas d’aggravation, application des mesures barrières…).

Soutenir les acteurs et organiser la réponse du système de santé

L’ARS apporte son appui aux professionnels de santé (professionnels libéraux, établissements, Samu, etc) qui sont fortement sollicités par la population et impliqués dans la prise en charge des cas possibles ou confirmés, et organise la réponse du système de santé pour faire face à cette situation sanitaire exceptionnelle.

Parmi les mesures prises et l’accompagnement apporté aux acteurs du système de santé, on peut citer :

  • La diffusion de recommandations sanitaires,
  • Le suivi des établissements de santé dans la mobilisation de leurs moyens humains et de mise à disposition des matériels nécessaires à la prise en charge « Covid-19 »,
  • Le suivi de la distribution des stocks d’équipements de protection des établissements sanitaires, médico-sociaux et professionnels libéraux,
  • Le suivi de la disponibilité des lits « Covid-19 » dans les établissements habilités,
  • La réponse aux sollicitations diverses, la communication auprès des acteurs régionaux et l’information du public.

L’ARS a également en charge l’ensemble des établissements de santé et médico-sociaux accueillant, de jour et/ou de nuit, les personnes en situation de handicap (adultes et enfants) et les personnes âgées (EHPAD). Elle se mobilise pour prévenir, protéger et préparer la prise en charge de ces populations. Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, elle organise la mise en place de mesures de protection très strictes de confinement dans les établissements prenant en charge des personnes âgées (EHPAD en particulier) et maintient l’accompagnement médico-social nécessaire à la préservation de l’état de santé global des personnes en situation de handicap, par un principe de précaution visant au maintien au domicile et d’une continuité de l’accompagnement (IME et ESAT en particulier). Une attention particulière est également apportée par l’ARS à la prévention et à l’accès aux soins des personnes en situation de précarité ainsi que des détenus.

Au total, ce sont près de 250 agents de l’ARS qui sont mobilisés, 7 jours sur 7, en cellule de crise pour freiner la diffusion du virus dans notre région (appuyés par roulement par le reste du personnel de l’agence) et continueront de l’être tant que la situation sanitaire l’imposera.