COVID-19 - ETS - Recommandations par filières ou population

Article
Visuel
Visuel COVID-19 - Informations

En fonction de la filière de soins et ou de la population prise en charge, des recommandations et des organisations spécifiques nécessitent d’être mises en œuvre.

Corps de texte

Des orientations générales et opérationnelles de prise en charge des patients adultes en cancérologie (tumeurs solides) ont été rédigées par le réseau régional de Cancérologie en concertation avec les trois CHU de Nouvelle-Aquitaine et l’Institut Bergonié.

L’objectif principal est de maintenir le suivi et la prise en charge des patients.

Pour en savoir plus :

Pour plus d’information sur la reprise d’activité en cancérologie :

Il s’agit de limiter le risque de développer des formes compliquées d’infection par Covid-19 pour les patients atteints d’insuffisance rénale au stade de pré suppléance (stade V de la maladie rénale chronique) en particulier les patients traités par dialyse qui doivent obligatoirement recourir à des soins d’épuration extra-rénale.

Un certain nombre de prestations de soins peuvent être réalisées par télémédecine (consultation médicale de suivi, accompagnement diététique, psychologique…).

D’autres soins doivent être organisés en présentiel.

Dans ce cadre des organisations souples et adaptatives sont proposées.

Pour en savoir plus :

La plus grande prudence doit être accordée quant à l’organisation de la gestion des flux de patientes enceintes en consultation programmée ou non programmée. Il convient de poursuivre l’identification des patientes symptomatiques Covid-19 ainsi que de leur accompagnant afin de pouvoir respecter les circuits COVID+/COVID- et cela prioritairement à l’entrée du secteur des salles de naissance.

Concernant les EPI, il serait souhaitable que les soignants disposent de masques FFP2 lors des efforts expulsifs des parturientes. Pour la femme enceinte, le port du masque chirurgical est recommandé pendant le travail et l’accouchement mais il ne peut être imposé.

Il est recommandé d’adapter en fonction des cas et de l'évolution locale de l'épidémie un dépistage systématique de la COVID en salle de naissance. Pour les urgences gynécologiques et d’obstétriques l’usage des tests antigéniques est désormais possible (approvisionnement via le GHT).

Toutes les maternités doivent être organisée selon les recommandations de la HAS en date du 1er avril 2020 :

Compte tenu de l'évolution de la situation, le Collège national des gynécologues-obstétriciens français (CNGOF) a émis de nouvelles recommandations :

La limitation des déplacements au sein des maternités et des CPP pour les accompagnants reste recommandée cependant il est indispensable que le maintien de l’accès au co-parent ou un accompagnant en salle de naissance et en secteur d’hospitalisation soit la norme dans chacune des maternités de la région.

En outre, il est important de rappeler que la recherche de signes cliniques en faveur d'un COVID-19 doit être systématique chez la mère et l'accompagnant et que la présence de symptômes ne permet pas l'accompagnement. Il est également prévu que les accompagnants portent un masque chirurgical.  

Conformément aux recommandations de la HAS, il convient de favoriser les sorties précoces de maternité à partir de H48. Elles doivent être organisées avec l’appui des sages-femmes libérales et la PMI du territoire et, si besoin, l’appui du réseau de périnatalité et de l’URPS sages-femmes. Recommandations HAS

Face à l’urgence, l’ARS Nouvelle-Aquitaine encourage tous les professionnels à utiliser prioritairement la Messagerie Sécurisée de Santé pour l’échange des documents et outils de liaison validés par le réseau de périnatalité RPNA nécessaires au suivi de grossesse et au retour à domicile après accouchement (fiche de l’entretien prénatal précoce, fiche de liaison sortie de maternité…).

Le GIP ESEA :

Il se tient à disposition pour équiper et aider à la prise en main de ces solutions numériques.

Contacts:

Afin de faciliter les prises en charge des patientes et des nouveau-nés, il est nécessaire d’assurer la complétude de SI-Vic et du ROR Périnat quotidiennement à l’instar des autres services. Pour ce faire, les droits au ROR périnat doivent être ouverts au personnel exerçant en maternité et en néonatologie ainsi qu’en réanimation néonatale et un accès facilité au ROR périnat doit être installé sur l’ensemble des postes informatiques de ces services.

Pour toutes questions sur le ROR périnat, vous contacter l’ORU contact.ROR@oruna.fr

 

Dans le cadre de la relance des activités SSR, les directives ci-dessous recommandent et précisent notamment  les conditions :

  • de réouverture des plateaux techniques,
  • de réouverture des hôpitaux de jour, la reprogrammation des consultations et des visites à domicile,
  • d’organisation des visites des proches et des permissions de sorties.

Pour en savoir plus :

Dans le cadre de la structuration des filières de prise en charge en SSR des patients Covid+ en sortie de court séjour, la labellisation des unités Covid+ a permis d’établir une cartographie de l’offre de SSR Covid+.

Par ailleurs, au sein de chaque établissement SSR inscrit dans ces filières de prise en charge, un coordonnateur Covid-19 est identifié. Il est l’interlocuteur privilégié des établissements de court séjour cherchant une solution d’aval pour leur patient. Il est également l’interlocuteur de l’ARS dans le cadre de la cellule de régulation.

Les cartographies unités COVID en SSR :

Les coordonnateurs COVID :

  • Prochainement

Recommandation de la Haute Autorité de Santé :

Pour plus de questions, vous pouvez consulter la FAQ réalisée par la DGOS en lien avec les fédérations :

Dans le cadre d’une gradation de l’offre des soins SSR et afin d'optimiser la prise en charge des patients COVID-19, les SSR doivent identifier les unités COVID dans le ROR et dans ViaTrajectoire.

La réouverture des bassins de balnéothérapie des ESMS et ES, en particulier SSR, est désormais autorisée dans le respect des consignes suivantes :

  • appliquer pour cette activité les mêmes mesures barrières générales et les limitations d’effectif, déjà mises en place sur les plateaux techniques pour les autres activités, y compris le port du masque,
  • suivre les consignes et recommandations sanitaires relatives à la réouverture et à l’exploitation des piscines à usage collectif (cf. guide ARS-NA complet en pièce jointe) notamment pour la remise en eau des bassins, et le traitement de l’eau,
  • respecter strictement une surface minimale pour chaque personne de 4m2 lors d’une séance collective de balnéothérapie.
  • établir un protocole spécifique de nettoyage et à la désinfection des sols et des surfaces ainsi que des installations sanitaires et des équipements.

 Pour en savoir plus :

L’Agence de Biomédecine a émis des recommandations concernant l’activité de prélèvement et de greffe d’organes et de tissus durant l’épidémie. Elle préconise notamment la reprise progressive de l’activité de greffe rénale.

Pour en savoir plus :

Agence Biomédecine - Recommandations concernant l’activité de prélèvement et de greffe d’organes et de tissus durant l’épidémie

Prochainement.