Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 9 juillet 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel Vaccination COVID-19 NA

- Après plusieurs semaines de diminution, la circulation virale semble repartir à la hausse dans la région, même si l’incidence se maintient sous le seuil d’alerte
- Vaccination
- La vaccination : Une arme efficace contre le variant delta
- Une attention particulière sur la vaccination des personnes à risques et atteintes de comorbidités

Bandeau vaccinations COVID-19

Après plusieurs semaines de diminution, la circulation virale semble repartir à la hausse dans la région, même si l’incidence se maintient sous le seuil d’alerte

La circulation du virus tend à augmenter dans l’ensemble du territoire de la région, à l’exception de 5 départements où elle reste relativement stable (Charente, Dordogne, Landes, Lot-et-Garonne et Deux-Sèvres).

Cette tendance en hausse nous rappelle qu’il est nécessaire de maintenir une vigilance collective pour éviter un rebond épidémique. Avec l’arrivée des vacances estivales, les contacts vont se multiplier et avec eux, le risque de contamination si les mesures barrières ne sont pas respectées et si l’immunité collective par la vaccination progresse trop lentement.

En semaine 26 (du 28 juin au 04 juillet), le taux d’incidence est en hausse en Nouvelle-Aquitaine, mais demeure en dessous du seuil d’alerte (21/100 000 habitants contre 15,2/100 000 habitants semaine 25).

Le taux de positivité reste stable (1%) et demeure sous le seuil d’attention des 5 %.

Le taux de dépistage reste stable en semaine 26, pour s’établir à 2197 tests pour 100 000 habitants.

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 09/07/2021

Vaccination

Au 07 juillet, 3 45 0317 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (57.5 %) et 2 494 963 ont reçu les deux doses (41.6 %).

La Nouvelle-Aquitaine est la 3ème région métropolitaine en termes de couverture vaccinale une dose (57,5 %) à un niveau équivalent à celui de la Normandie (57,6%) et après la Bretagne (58,8%).

S’agissant du schéma vaccinal complet (2 doses de vaccin), la Nouvelle-Aquitaine se situe en 2ème position (41,6 %) après la Corse (43.0 %).

Au sein de la région, les disparités de couverture vaccinale persistent, avec une couverture schéma complet inférieure à 40 % dans les Deux- Sèvres, en Gironde et en Charente, et supérieure à 45 % dans les Pyrénées-Atlantiques et dans la Creuse.

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations du CP du 09/07/2021

>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

La vaccination : Une arme efficace contre le variant delta

Le variant Delta circule désormais dans la majeure partie du territoire avec des transmissions communautaires rapportées dans de nombreux départements. Les autorités sanitaires ont ainsi déployé un plan d’action complet pour contrôler l’épidémie dans les lieux où se déclare le variant via le renfort de la stratégie TAP (tester-alerter-protéger).

Les données chiffrées du suivi de l’épidémie indique que le variant delta touche essentiellement les personnes jeunes et non-vaccinées. Parallèlement, la vaccination se montre efficace avec une réduction du risque de forme grave de 70 % après une injection et de plus de 90 % après deux injections (étude publiée début juin dans la revue médicale The Lancet).

Une fois encore, cela démontre que la meilleure arme contre la Covid-19 reste la vaccination. Pour se faire vacciner plusieurs options s’offrent à vous :

  • Appeler le numéro vert national 0800 009 110

    Ouvert de 6h à 22h, 7 jours sur 7

  • Vous pouvez également vous faire vacciner (sur place ou à domicile) auprès des professionnels de santé suivants : Médecins, pharmaciens, infirmiers

Une attention particulière sur la vaccination des personnes à risques et atteintes de comorbidités

La stratégie vaccinale vise à prioriser la vaccination des personnes à risque, afin d’éviter les formes graves de la maladie, qui pourraient mener à une hospitalisation. Au-delà des jeunes (pour limiter la propagation), deux publics doivent prioritairement se faire vacciner car plus à risque de développer des complications :

  • Les plus de 50 ans, plus à risque de développer des formes graves.
  • Les personnes présentant des facteurs de comorbités (obésité, hyper-tension artérielle, diabète, pathologie cardiaque/pulmonaire/hépatique, immunodéprimées, cancers,…..).

En Nouvelle-Aquitaine, les personnes en situation d’obésité (IMC supérieur ou égal à 30) sont seulement vaccinées à hauteur de 48 % pour un schéma vaccinal complet.

Pourtant, 50 % des patients en réanimation sont des personnes atteintes d’obésité.

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr