Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 4 juin 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel

- Une circulation du virus qui reste à un niveau élevé et doit inciter au maintien des gestes barrières pour éviter toute aggravation de la situation
- Vaccination

Corps de texte

>>> Une circulation du virus qui reste à un niveau élevé et doit inciter au maintien des gestes barrières pour éviter toute aggravation de la situation

La circulation du virus est relativement stable, mais les indicateurs restent à un niveau élevé en Nouvelle-Aqutaine. La vigilance est toujours de mise, compte tenu de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement que cela pourrait entraîner, susceptible à terme d’aggraver la situation.

En semaine 21 (du 24 au 30 mai), le taux d’incidence brut est en très légère baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste élevé (71,8/100 000 habitants contre 77,9/100 000 habitants semaine 20).

Le taux de positivité est stable (2,8 %) et sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée en Creuse (- 1,6 point) et en Deux-Sèvres (- 0,7 point). La plus forte hausse concerne les Pyrénées-Atlantiques (+ 1 point).

Le taux de dépistage diminue légèrement semaine 21 pour s’établir à 2 585 pour 100 000 habitants.

L’occupation des lits pour COVID-19 en Nouvelle-Aquitaine diminue pour la 4ème semaine consécutive.

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 04/06/2021

Visuel - COVID-19 - Part variants - Communiqué de presse du 04 juin 2021

 

>>> Vaccination

Au 2 juin, 2 594 421 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (43,2%) et 1 300 848 ont reçu les deux doses (21,7%). La Nouvelle-Aquitaine est la 2ème région métropolitaine en termes de couverture vaccinale une dose (43,2 %), juste après la Corse (43,3 %). S’agissant du schéma vaccinal complet (2 doses de vaccin), la Nouvelle-Aquitaine se situe en 3ème position (21,7 %), après la Corse (27,8%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (22,4%).

Parmi les personnes qui ont reçu au moins une dose de vaccin : 71,6 % ont été vaccinés avec le vaccin Pfizer-BioNTech, 17,9 % avec le vaccin AstraZeneca, 9,1 % avec le vaccin Moderna et 1,4 % avec le vaccin Janssen.

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations du CP du 04/06/2021

>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

>> Ouverture de la vaccination aux adolescents âgés d’au moins 12 ans

A partir du 15 juin, il sera possible aux  adolescents âgés d’au moins 12 ans de se faire vacciner. Les réservations seront progressives, de nouveaux créneaux seront mis en ligne chaque jour sur les différentes plateformes (doctolib, Keldoc, Maïa).

Ces jeunes bénéficieront du vaccin Pfizer, qui est le premier à avoir reçule feu vert pour être utilisé dans l'Union européenne chez les 12-15 ans. Une autorisation parentale sera nécessaire.

Si le rôle des adolescents dans la transmission du virus paraît plus faible que celui des adultes, il n'est toutefois pas nul et dépend lui-même de la circulation du virus et de ses variants, plus transmissibles. La vaccination représente aussi un bénéfice individuel évident sur le plan psychologique et social, en évitant les fermetures de classes et d'établissements et leurs effets sur la santé mentale et les ruptures d'apprentissage des adolescents. Par ailleurs, elle présente un bénéfice indirect quand elle permet de protéger leurs proches immunodéprimés ou vulnérables. Enfin, le bénéfice peut être collectif : la vaccination des adolescents s'inscrit également dans l'objectif de diminuer la circulation du virus et, à terme, d'éviter d'avoir à remettre en place des mesures de contrôle contraignantes.

>>Allongement du délai pour administrer la 2ème dose de vaccins (uniquement pour les vaccins ARN-Messager)

Afin de tenir compte des déplacements pendant les vacances d’été et pour faciliter l’administration de la 2ème dose , une « mesure dérogatoire » est mise en place pour espacer le délai requis entre les 2 doses de vaccin ARN-Messager (Pfizer et Moderna). Il sera possible d’allonger de 6 à 8 semaines au lieu des 7 semaines de façon fixe, comme c’est le cas actuellement. Cette mesure est prise aussi pour ne pas freiner les prises de rendez-vous au mois de juin.

>> Liste des centres de vaccinations ouverts au public :

>> Données vaccination accessibles en open data sur www.data.gouv.fr :

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr