Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 28 janvier 2022

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel Vaccination COVID-19 NA

- 16 % de Néo-Aquitains risquent de voir leur Passe désactiver le 15 février !
- Précisions passe vaccinal / sanitaire
- Point situation épidémique et la vaccination : circulation virale s’intensifie toujours et les hospitalisations sont en hausse
- Dans un contexte de forte tensions hospitalières, évitez de vous déplacer aux urgences, appelez le 15 afin d’être conseillé par un médecin régulateur

Bandeau vaccinations COVID-19

Passe vaccinal : encore 16 % de Néo-Aquitains qui risquent voir leur Passe désactiver le 15 février !

La circulation virale s’intensifie encore en Nouvelle-Aquitaine. Le taux d’incidence a dépassé la barre de 3 500 / 100 000 habitants. La vaccination est toujours la meilleure arme contre le virus, car seule le fait d’avoir la Covid peut avoir des conséquences graves (hospitalisations, symptômes de Covid long, ….).

Toutes les personnes qui ont un schéma de vaccination complet (2 doses) doivent désormais faire leur dose de rappel 3 mois après leur 2ème injection. Pour conserver la validité de son passe vaccinal, à compter du 15 février, il faudra obligatoirement avoir reçu sa dose de rappel entre 3 et 4 mois maximum après sa 2ème injection.

Concrètement, sont donc concernées toutes les personnes qui ont un schéma complet de vaccination (2 doses), qui ont reçu leur 2ème injection avant le 15 octobre et qui n’ont pas encore fait leur rappel.

Pour conserver la validité de votre passe vaccinal, prennez rendez-vous dès maintenant. Plusieurs créneaux de vaccination sont disponibles sur sante.fr qui recensent tous les rendez-vous disponibles sur les plateformes en ligne. Il est aussi possible d’aller se faire vacciner sans rendez-vous dans certains centres de vaccination. Des lignes pédiatriques sont aussi ouvertes pour les enfants entre 5 et 11 ans, dans plusieurs centres de vaccination.

Diapo COVID-19 Pass au 15/02/2022 du 28/01/2022

L’offre de vaccination est dense en Nouvelle-Aquitaine. De très nombreux créneaux de vaccination sont disponibles sur sante.fr en centres de vaccination, en pharmacies ou chez vos professionnels de santé libéraux.

N’attendez pas pour prendre rendez-vous !

Pour aider chacun à connaître la date de fin de validité de son passe vaccinal, un simulateur proposé par l’Assurance Maladie est disponible Simulateur mon rappel vaccin Covid. Il est également accessible via l’application « TousAntiCovid ».

Concernant la dose de rappel pour les adolescents de 12 à 17 ans, elle est  recommandée depuis le 24 janvier en raison de la forte contagiosité du variant Omicron, qui touche aussi cette tranche d'âge. Elle doit se faire six mois après l'injection de la deuxième dose.

L’offre de vaccination est dense en Nouvelle-Aquitaine. De très nombreux créneaux de vaccination sont disponibles sur sante.fr en centres de vaccination, en pharmacies ou chez vos professionnels de santé libéraux.

N’attendez pas pour prendre rendez-vous !

Tous les points de vaccination disponibles en région sont référencés sur le site www.sante.fr

Des précisions sur le passe vaccinal et le passe sanitaire

Depuis le 24 janvier 2022, le passe sanitaire des personnes de 16 ans et plus s’est transformé en passe vaccinal, un test négatif n'est donc plus reconnu pour l'obtenir, mais il reste valide avec simplement deux doses (contre trois pour les adultes, à compter de 18 ans). Le passe sanitaire reste en vigueur pour les jeunes de 12 à 15 ans.

Le passe vaccinal peut être présenté via l'application mobile TousAntiCovid ou sous format papier avec une de ces 3 preuves :

  • Attestation de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois),
  • Certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de 6 mois ;
  • Certificat de contre-indication à la vaccination.

Une dérogation permettant d’utiliser un certificat de test négatif de moins de 24 heures dans le cadre du passe vaccinal est possible jusqu’au 15 février 2022 pour les personnes ayant reçu leur 1ère dose de vaccin, dans l’attente de leur 2ème dose. Il faudra pour cela présenter le certificat de première injection datant de 28 jours maximum au personnel de santé réalisant le dépistage.

Pour en savoir plus :

Point sur la situation épidémique et la vaccination : la circulation virale s’intensifie toujours et les hospitalisations sont en hausse

Données chiffrées – Semaine 3 (du 17 au 23 janvier 2022)
Source : Point épidémiologique Santé Publique France

Tableau COVID-19 des chiffres clés SPF du 28/01/2022

La circulation virale reste très élevée en Nouvelle-Aquitaine (taux d’incidence 3 537 / 100 000 habitants et taux de positivité à 34,8 %). Plus de 210 000 nouveaux cas de Covid ont été identifiés la semaine dernière en Nouvelle-Aquitaine, un record depuis le début de l’épidémie.

L’activité de dépistage se maintient à un niveau élevé dans la région: 1/10ème de la population a effectué un test. Parmi les personnes testées positives, 57 % étaient symptomatiques.

L’intensification de la circulation virale concerne toutes les tranches d’âges et notamment chez les moins de 20 ans où les taux d’incidence (taux d’incidence supérieur à 7 500 / 100 000 habitants) et de positivité sont en forte hausse. Les taux d’incidence les plus élevés sont observés en Gironde, en Haute-Vienne et dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les nouvelles hospitalisations poursuivent leur hausse en Nouvelle-Aquitaine (1 066 hospitalisations contre 825 semaine 2). Le nombre est supérieur au niveau atteint lors de la 2ème vague épidémique avec un maximum de 862 nouvelles hospitalisations enregistrées au début du mois de novembre 2020.

En revanche, le nombre de nouvelles admissions en services de soins critiques (118) est élevé mais reste relativement stable.

Le nombre de nouveaux décès hospitaliers reste stable avec 92 personnes décédées de la COVID-19 à l’hôpital (contre 97 la semaine précédente).Plus de la moitié avaient plus de 80 ans et 38 % entre 60 et 79 ans.

À la date du 25 janvier, 4,9 millions Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin soit une couverture de 81,6 %, 4,8millions ont leur schéma vaccinal complet (80,3%) et plus de 3,3 millions ont reçu leur dose de rappel soit 56 % de la population générale.

Ramenées aux personnes âgées de plus de 12 ans et plus, 92 % des Néo-Aquitains ont une primo-vaccination complète et 68,7 % ont leur schéma vaccinal complet avec dose de rappel.

Consultez le détail des données chiffrées : point épidémiologique Santé Publique France -  27 janvier 2022 (circulation virale en Nouvelle-Aquitaine, informations sur les hospitalisations, suivi des variants, vaccination)

Retrouvez également des informations actualisées quotidiennement sur Geodes

Dans un contexte de forte tensions hospitalières, évitez de vous déplacer aux urgences, appelez le 15 afin d’être conseillé par un médecin régulateur

Les urgences ont vocation à ne prendre en charge que les urgences vitales nécessitant une réponse immédiate

Dans un contexte de fortes tensions hospitalières liées à la crise Covid, l’ARS, en association avec l'Assurance Maladie, l'Union régionale des professionnels de santé (URPS), le conseil régional de l'ordre des médecins libéraux (CROM), l'Observatoire régional des Urgences (ORU) et les fédérations FEHAP, FHF et FHP souhaite rappeler les règles de recours aux services d’urgence.

La nuit et le week-end, les patients sont invités à contacter le 15 avant de se déplacer directement aux urgences

Grâce à la régulation assurée par des médecins libéraux et hospitaliers du SAMU (appel au 15), le patient sera orienté, en fonction de la gravité de son état et de son besoin de prise en charge.

En fonction de la situation, le patient pourra :

  • Bénéficier de conseils médicaux par téléphone ;
  • Être orienté vers le médecin de garde ;
  • Être dirigé vers les urgences de l’hôpital ou de la clinique ;
  • Ou bénéficer du déplacement d’une équipe médicale sur place.

Par ailleurs, chaque médecin traitant a un rôle pivot du dans le parcours de soins coordonné de leur patient. En journée, et sauf en cas d’urgence vitale, les patients sont invités à le contacter en priorité afin de ne pas saturer les services d’urgences.

Face à l'urgence, ayons les bons réflexes !

L’application de ces principes est de nature à garantir une bonne orientation des patients et contribuer à désengorger les services d’urgences, en limitant le nombre de patients se présentant spontanément dans ces services pour des motifs autres que l’aide médicale urgente.  

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr