Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 27 août 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19

- Des indicateurs épidémiologiques qui se stabilisent à l’approche de la rentrée mais restent à un niveau élevé
- Point sur la vaccination : bilan régional au 25 août 2021
- Se faire vacciner, comment ?
- Des actions spécifiques pour vacciner les plus vulnérables en Nouvelle-Aquitaine

Bandeau vaccinations COVID-19

Des indicateurs épidémiologiques qui se stabilisent à l’approche de la rentrée mais restent à un niveau élevé

Du 16 au 22 août (semaine 33), on observe un ralentissement de la circulation du virus en Nouvelle-Aquitaine même si le taux d’incidence reste toujours élevé et supérieur à 150 pour 100 000 habitants (155,6 / 100 000 habitants contre 190,1 / 100 000 habitants semaine 32). Le taux de positivité est lui en baisse pour la 4ème semaine consécutive (2,6 % contre 3,3 % semaine 32).

Le taux d’incidence diminue dans toutes les tranches d’âge, sauf pour les 75 ans et plus où il reste stable, mais il demeure toujours supérieur au seuil d’alerte. L’ensemble des départements sont concernés par cette stabilisation.

Le taux de positivité diminue ou reste stable dans l’ensemble des départements. Il varie de 1,1 % en Creuse à 3,2 % dans les Pyrénées-Atlantiques. Sa diminution se poursuit chez les 15-74 ans. Le taux de positivité le plus élevé concerne les moins de 15 ans.

Le taux de dépistage reste stable dans tous les départements (5 950 / 100 000 habitants)..

Le nombre de nouvelles hospitalisations diminue légèrement et le nombre de nouvelles admissions en service de soins critiques reste stable. Après plusieurs semaines de hausse, les indicateurs hospitaliers diminuent légèrement en Gironde.

La mutation L452R, portée principalement par le variant Delta, reste toujours prépondérante puisqu’elle est détectée dans 96 % des tests.

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 27/08/2021
Visuel COVID-19 - 10 Gestes barrières

Face au virus, chaque geste compte !

N’abandonnons pas les gestes barrières, notamment le port du masque quand la distanciation physique n’est pas possible et/ou que l’on évolue dans un espace clos où les risques de contamination au variant delta sont élevés. Les jeunes adultes insuffisamment vaccinés, sont susceptibles de contaminer les plus fragiles, notamment lors de soirées festives ou de rencontres familiales. 

Point sur la vaccination : bilan régional au 25 août 2021

Visuel COVID-19 - Campagne Vaccinations 2021

Au 25 août dernier, 4 615 949 Néo-Aquitains avaient reçu au moins une dose de vaccin (76,9 %) et 4 080 873 ont leur schéma vaccinal complet (68 %). En termes de couverture vaccinale de sa population (schéma complet) la Nouvelle-Aquitaine est la 3ème région métropolitaine, après la Normandie (68,9 %) et la Bretagne (68,2 %).

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations du CP du 27/08/2021

>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

Dans la tranche d’âge des 12-17 ans, la couverture vaccinale schéma complet continue d’augmenter rapidement (44,5 % soit + 8,3 points par rapport à la semaine précédente). Il faut préciser que les couvertures vaccinales des départements touristiques peuvent être surestimées du fait de la vaccination d’estivants qui sont comptabilisés dans le département où ils séjournent.

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations NA - 1 dose du CP du 27/08/2021

Se faire vacciner, comment ?

Le virus delta circule de manière active dans l’ensemble du territoire et il demeure plus contagieux. Plus que jamais, la vaccination et l’application rigoureuse des gestes barrières sont des éléments clés pour contenir l’épidémie et protéger les plus fragiles.

Pour se faire vacciner plusieurs options s’offrent à vous :

  • Prendre un rendez-vous en ligne via le site sante.fr dans un centre de vaccination ou chez un professionnel de santé (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme)

A noter : en Nouvelle-Aquitaine, l’ARS a mis à disposition des professionnels de santé libéraux (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme) des doses de vaccin Pfizer pour rendre encore plus facile l’accès au vaccin, en proximité. L’objectif de cette simplification du parcours vaccinal est bien d’inciter chacun à se faire vacciner rapidement, notamment les personnes fragiles qui peuvent ainsi échanger directement avec leur médecin traitant ou leur infirmier s’ils se questionnent sur l’efficacité du vaccin ou ses effets secondaires.

  • Appeler le numéro vert national 0800 009 110 (Ouvert de 6h à 22h, 7 jours sur 7)
Infographie COVID-19 Vaccination grand public du 23/08/2021

Des actions spécifiques pour vacciner les plus vulnérables en Nouvelle-Aquitaine

Développées par l’Assurance maladie, en partenariat avec l’ARS et les acteurs des territoires (collectivités, SDIS, Protection civile,  associations caritatives, établissements de santé, …), les opérations pour faciliter la vaccination des personnes fragiles et éloignées du système de santé se sont multipliées cet été en Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif est d’aller à la rencontre des personnes non vaccinées soit parce qu’elles sont isolées, sans médecin traitant ou éloignées des centres de vaccination, soit parce qu’elles ne sont pas sensibilisées aux messages de prévention.

Les publics concernés par les dispositif « allez vers » déployés dans les départements :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Les personnes atteintes de comorbidités
  • Les personnes en situation de grande précarité
  • Les personnes en situation de handicap 
  • Les personnes isolées et éloignées des lieux de vaccination

Les principales opérations de vaccination « Allez vers » organisées en Nouvelle-Aquitaine :

  • Vaccinations dans les Permanences d’Accès aux Soins (PASS)
  • Installation de centres de vaccination éphémères dans les lieux de passage
  • Mobilisation d’unités mobiles pour vacciner dans des centres d’hébergement d’urgence ou dans des établissements pénitentiaires
  • Vaccination dans des structures d’accueil de personnes en situation de handicap
  • Vaccination dans des territoires ruraux éloignés des centres de vaccination (vaccibus)
  • Vaccination des étudiants (CROUS, équipement sportifs universitaires, etc)

En Nouvelle-Aquitaine, ce sont plus de 125 000 personnes qui ont pu avoir accès à la vaccination depuis le début de l’été grâce aux opérations « allez vers ».

Quelques exemples :

  • En Corrèze : 358 personnes ont bénéficié de la vaccination dans les Permanences d’Accès aux soins (PASS) des centres hospitaliers de Tulle, Brive et Ussel et dans les Centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) ainsi que les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS). 205 vaccinations ont été réalisées dans les centres de détention du département. Des actions sont menées depuis le début de l’été dans les quartiers politique de la ville de Brive, en lien avec les centres sociaux, et se poursuivent sur la rentrée.
  • En Gironde : cinq opérations de vaccination ont été menées en collaboration avec Bordeaux Métropole à la Piscine universitaire de Talence, à Ambès, au Parc Mussonville de Bègles, à l’association Ovale citoyen de Bordeaux, au CADA d’Eysines, aux restos du cœur. Le Vaccibus du Conseil départemental s’est déplacé à Hourtin, Carcans, Lacanau, Maubuisson, Pauillac, Ordonnac, Coutras et Izon.
  • En Dordogne : plusieurs opérations organisées avec le SDIS et le Conseil départemental pour vacciner en milieu carcéral et dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.
  • Dans les Landes : déploiement du bus vaccination avec des équipes mobiles pour vacciner aux abords des centres commerciaux.
  • Dans la Vienne : des opérations ont été menées sur les aires d’accueil des gens du voyage, dans les centres pénitentiaires, dans les permanences d’accès aux soins des établissements hospitaliers. Des créneaux ont été réservés dans les centres de vaccination directement par les associations (Emmaüs, restos du cœur,…). Des opérations « coup de poing vaccination » ont été organisées dans des territoires ruraux avec l’appui du réseau des pharmaciens et des Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP).
  • En Haute-Vienne : des opérations de vaccination délocalisées ont été organisées dans une soixantaine de communes rurales du département pour vacciner les personnes âgées isolées et les personnes précaires. Des vaccinations ont été réalisées dans les Centres communaux d’Action sociale (CCAS), dans les accueils de jour du Secours populaire, « au pied des immeubles » à Limoges, dans des résidences pour étudiants, dans des centres d’hébergement (Lits Haltes soins santé). Des créneaux ont été réservés dans les centres de vaccination avec un accompagnement des personnes par des travailleurs sociaux.

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr