Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 23 juillet 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19

- Hausse très nette de tous les indicateurs épidémiologiques en Nouvelle-Aquitaine : la vigilance s’impose à tous en cette période estivale pour freiner le rebond épidémique, maintenons les gestes barrières !
- Point vaccination
- Pass sanitaire

Bandeau vaccinations COVID-19

Hausse très nette de tous les indicateurs épidémiologiques en Nouvelle-Aquitaine : pour freiner le rebond épidémique, maintenons les gestes barrières !  

La circulation du virus s’intensifie désormais fortement dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine.

Semaine 28 (du 12 au 18 juillet), le taux d’incidence a augmenté (96,7/100 000 habitants contre 31,3/100 000 habitants semaine 27, notamment dans les départements de Charente-Maritime, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques. La plus forte hausse est observée en Charente-Maritime (+ 614 %).

Le taux de positivité (3,5 %) est aussi en hausse dans tous les départements. Les plus fortes augmentations sont observées en Charente-Maritime (+ 4,4 points), dans les Landes (+ 3,1 points), en Gironde (+ 2,5 points) et dans les Deux-Sèvres (+ 2,2 points).

L’augmentation des taux d’incidence (234,1/100 000 habitants) et de positivité (+ 3 points) chez les 15-44 ans s’accompagne d’une hausse de l’activité de dépistage semaine 28 (2 747 tests pour 100 000 habitants contre 2 498 pour 100 000 habitants semaine 27), s’agissant d’une population moins vaccinée et plus exposée à une contamination.

De plus, le suivi hospitalier témoigne d’une reprise des admissions en service de réanimation.

La hausse de tous les indicateurs épidémiologiques et la situation particulièrement préoccupante des quatre départements du littoral (Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques) qui accueillent beaucoup de touristes depuis le début des congés d’été nous appellent à redoubler de vigilance.

Il est de la responsabilité de tous que la période estivale, propice aux rassemblements festifs et au brassage de population, ne s’accompagne pas d’un relâchement collectif.

Or, l’immunité collective, qui passe par la vaccination, progresse encore trop lentement et 365 698 personnes de 60 ans n'ont pas encore un schéma vaccinal complet en Nouvelle-Aquitaine. Certaines présentent des facteurs de comorbidités (obésité, maladies chroniques, hypertension artérielle, etc). Elles sont donc particulièrement vulnérables et exposées au risque de développer une forme grave de la maladie.

Plus que jamais le respect des gestes barrières, notamment le port du masque quand la distanciation physique n’est pas possible et/ou que l’on évolue dans un espace clos, comportant des risques de contamination élevés au variant delta, reste nécessaire pour freiner l'épidémie en attendant que le taux de vaccination soit suffisant.

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 23/07/2021

Point sur la vaccination : bilan régional au 21 juillet

Au 21 juillet, 3 718 407 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (62 %) et 3 063 686 ont leur schéma vaccinal complet (51,1 %). La Nouvelle-Aquitaine est la 1ère région métropolitaine en termes de schéma vaccinal complet, au même niveau que la région Normandie. Dans ces deux régions, plus de la moitié de la population (51,1 %) ont reçu les deux doses de vaccins.

En Nouvelle-Aquitaine, il est à noter une accélération des injections de 2ème dose de vaccins dans l’ensemble de la région.

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations du CP du 23/07/2021

Source : Données extraites de Vaccin Covid exploitées par Santé publique France Nouvelle-Aquitaine

>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

Au 21 juillet, la classe d’âge des  65-74 ans présente la plus forte couverture vaccinale (90.5 % ont reçu une dose de vaccin et 83.8 % ont atteint un schéma vaccinal complet).

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations NA - 1 dose du CP du 23/07/2021

La vaccination reste l’arme la plus efficace pour endiguer l’épidémie et protéger les plus fragiles

Le virus delta circule de manière active dans l’ensemble du territoire et il demeure plus contagieux. Plus que jamais, la vaccination et l’application rigoureuse des gestes barrières sont des éléments clés pour contenir l’épidémie et protéger les plus fragiles.

Pour se faire vacciner plusieurs options s’offrent à vous :

  • Appeler le numéro vert national 0800 009 110

    Ouvert de 6h à 22h, 7 jours sur 7

  • Vous pouvez également vous faire vacciner (sur place ou à domicile) auprès des professionnels de santé suivants : Médecins, pharmaciens, infirmiers

Le pass sanitaire : ce qui change à compter du 21 juillet

Logo Pass sanitaire COVID-19

A compter du 21 juillet, la présentation du « pass sanitaire » devient obligatoire à l’entrée des salles de spectacles, des parcs d’attraction, des salles de concert, des festivals, des salles de sport et des cinémas accueillant plus de 50 personnes.

Début août, il s’appliquera aussi aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, aux voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance. En fonction de la situation épidémique, d’autres lieux pourront s’ajouter à cette liste.

Le pass sanitaire peut être présenté sous format papier ou en version numérique via l'application TousAntiCovid. Il ne sera exigé à partir de 12 ans qu’à compter du 30 septembre prochain.

Les preuves acceptées dans le cadre du Pass sanitaire sont les suivantes :

  • Un schéma vaccinal complet (*) effectif :
    • 7 jours après la 2ème injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
    • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
    • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid  (1 seule injection).
  • Un test négatif de moins de 48h : test antigénique ou RT-PCR
  • Un résultat d'un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois

(*) Toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été avant le 3 mai, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie

Pour tenir compte de certaines situations spécifiques, l’obligation de présenter un pass sanitaire est repoussée :

  • Pour les jeunes de 12 à 17 ans au 30 septembre.  La vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin, des millions de jeunes auraient été contraints d’effectuer des tests à répétition pour toutes leurs activités estivales, à partir du 21 juillet.
  • Pour les salariés des lieux et établissements recevant du public au 30 août. Pour ces salariés, n’ayant pas encore reçu deux doses de vaccin, ils seraient dans l’obligation de se faire tester presque chaque jour pour aller travailler. Cependant, leur 1ère injection devra être réalisée au plus tard le 1er août car elle est indispensable pour conférer un début d’immunité.

En savoir plus sur le Pass sanitaire (informations diverses, kit com pour les professionnels de l’événementiel, le « Pass sanitaire voyages », etc) :

Consulter la FAQ :

https://www.gouvernement.fr/pass-sanitaire-toutes-les-reponses-a-vos-questions
Infographie Pass Sanitaire COVID-19
Image - affiche gestes barrieres

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr