Nouvelle-Aquitaine

Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 20/04/2020

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel
Visuel COVID-19 / Coronavirus - Communiqué de presse
Sujets abordés :
- Opération #Renforts-Covid : appel à volontaires pour les structures d’hébergement de personnes âgées
- L’Anses met en garde contre la consommation de certains compléments alimentaires pouvant altérer la défense immunitaire contre le coronavirus
- Point sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine
Corps de texte

Opération #Renforts-Covid : appel à volontaires pour les structures d’hébergement de personnes âgées

L'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine a lancé lundi 30 mars une plateforme de mise en relation entre volontaires et établissements de Nouvelle-Aquitaine ayant besoin de renfort.

Vous êtes très nombreux, déjà 3 571 volontaires inscrits, à avoir répondu présents à cet appel inédit.

Nous vous remercions très sincèrement de votre mobilisation et du renfort quotidien que vous apportez au système de santé de notre territoire.

Cette mobilisation ne doit pas faiblir, à situation exceptionnelle, mobilisation exceptionnelle.

Les établissements médico-sociaux et particulièrement les structures pour personnes âgées ont encore besoin de renforts en Nouvelle-Aquitaine, notamment lorsque le personnel d’un établissement doit se retirer pour cause de dépistage positif au Covid-19.

Aides-soignants, agents des services hospitaliers, infirmiers libéraux, scolaires, hospitaliers, retraités… nous avons encore besoin de vous !

Inscrivez-vous sur la plateforme renfort-covid.fr et venez aider les structures médico-sociales proches de chez vous.

Concrètement, comment cela fonctionne ?

Ce dispositif met en relation les professionnels volontaires avec les établissements :

  • Le professionnel télécharge l'application, s’inscrit et renseigne son métier, ses coordonnées, sa zone géographique et ses disponibilités.
  • Les établissements ont accès à la liste de ces professionnels volontaires et choisissent ceux dont ils ont besoin. Le professionnel reçoit une notification et peut accepter la mission de renfort.
Je me porte volontaire

------------------------------------

L’Anses met en garde contre la consommation de certains compléments alimentaires pouvant altérer la défense immunitaire contre le coronavirus

Après un appel à la vigilance de l’Agence du médicament et des produits de santé (ANSM) concernant les anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) met en garde la population contre la consommation de certains compléments alimentaires.  

Des plantes que contiennent certains compléments alimentaires peuvent en effet perturber les défenses naturelles de l’organisme. Elles peuvent interférer avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles pour lutter contre les infections (en l’occurrence, contre le coronavirus). Suite à une autosaisie sur ces risques, l’Anses pointe dans un avis plusieurs plantes identifiées comme présentant des effets contre-productifs dans la défense contre le coronavirus.

Il s’agit des plantes contenant des dérivés de l’acide salicylique (analogues de l’aspirine), telles que le saule, la reine des prés, le bouleau, le peuplier, la verge d’or, les polygalas mais aussi des plantes contenant d’autres anti-inflammatoires végétaux, telles que l’harpagophytum, les échinacées, le curcuma, la griffe du chat (appelée aussi liane du Pérou), les plantes des genres Boswellia et Commiphora (connues pour leurs gommes-oléorésines appelées respectivement « encens » et « myrrhe »).

Bien que le niveau de connaissances disponibles soit inégal pour ces différentes plantes, les experts de l’Anses estiment qu’elles sont toutes susceptibles de perturber la réponse immunitaire et la réaction inflammatoire.

Compte tenu de ces travaux d’expertise, l’Anses recommande :

  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans un but préventif de suspendre la consommation de compléments alimentaires contenant ces plantes dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19 ;
  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans le contexte de pathologies inflammatoires chroniques de discuter avec leur médecin de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation.

Des dispositions ont été prises par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation des médicaments contenant du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, notamment en les retirant de la présentation en libre accès dans les pharmacies.

L’Anses délivre d’autres conseils de nutrition à appliquer particulièrement durant la période d’épidémie et de confinement

  • La vitamine D joue un rôle essentiel dans la qualité du tissu osseux et musculaire ainsi que dans le renforcement de notre système immunitaire, pouvant être particulièrement sollicité dans le contexte actuel. Poissons gras, fromage et produits laitiers, abats (notamment le foie), jaune d’œuf… la consommation de ces aliments riches permet d’assurer à notre corps un apport en vitamine D. L’Anses rappelle l’importance de veiller à un apport suffisant en cette période de confinement mais aussi tout au long de l’année, notamment pour les personnes âgées.
  • Chaque année, en France, environ un tiers des toxi-infections alimentaires déclarées surviennent au domicile. Durant cette période de confinement où l’ensemble des repas sont pris au domicile, les modes de stockage, de préparation et de consommation des aliments peuvent être modifiés. Il est donc essentiel d’appliquer, avec une attention plus soutenue, les bonnes pratiques d’hygiène dans la cuisine. Les experts de l’Anses rappellent les règles à respecter pour éviter une augmentation des toxi-infections alimentaires dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 :
Site ANSES - Eviter les toxi-infections alimentaires en confinement : les bonnes pratiques

------------------------------------ 

Point sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine

>>> Cas confirmés rapportés par les laboratoires de Nouvelle-Aquitaine

L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 55 nouveaux cas confirmés recensés par Santé publique France le 19 avril, ce qui porte le total à 4028 cas confirmés dans la région depuis le début de l’épidémie

Pour rappel :

  • ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville.
  • les chiffres des départements comprennent des cas n’ayant pas été encore géolocalisés et attribués au département du laboratoire qui a réalisé le test.
Carte Cas COVID-19 du 20/04/2020

Source : Santé publique France

>>> Prise en charge et décès en Nouvelle-Aquitaine

  • 838 personnes sont actuellement hospitalisées (1) (+ 13 par rapport à la veille)
  • 191 personnes sont actuellement en réanimation ou en soins intensifs (1) (-5 par rapport à la veille)
  • 1 083 personnes sont sorties guéries de l’hôpital depuis le début de l’épidémie (1) (+ 22 par rapport à la veille)
  • Depuis le début de l’épidémie, on déplore 259 décès (1) parmi les personnes hospitalisées (+ 12 par rapport à la veille).

(1) Source Santé publique France Nouvelle-Aquitaine au 20/04 à 14h

Tableau Cas COVID-19 source SI-VIC du 20/04/2020

Source : Santé publique France

>>> Situation dans les EHPAD de Nouvelle-Aquitaine

Au 20 avril à 9h, 2­94 EHPAD (+ 5 établissements par rapport à la veille) sur les 898 de Nouvelle-Aquitaine (soit 32,7 %) ont déclaré un ou plusieurs cas possibles ou confirmés de Covid-19 parmi des résidents ou le personnel.

  • Parmi ces signalements, 1 202 résidents ont été comptabilisés confirmés ou cas possibles (suspects présentant des symptômes) Covid-19 (+ 45 par rapport à la veille),
  • Parmi ces cas possibles ou confirmés, 87 sont décédés au sein des établissements  (+ 4 par rapport à la veille) et 50 sont décédés à l’hôpital (+ 3 par rapport à la veille, ces décès sont inclus dans l’indicateur « nombre de décès parmi les personnes hospitalisées » voir tableau ci-dessus).

A noter ! Ces chiffres sont les données déclaratives qui ont été transmises par les établissements entre le 1er  mars et le 20 avril 2020 à 9h.

L’ARS Nouvelle-Aquitaine réalise actuellement, en lien avec les établissements, une vérification de cette base de saisies réalisées par les EHPAD. Les déclarations contiennent notamment des cas possibles de résidents ou de professionnels, pour qui les résultats de test Covid-19 s’avèrent négatifs.

Tableau Cas COVID-19 en EHPAD du 20/04/2020

Source : Santé publique France

Note : les 4 décès signalés en Corrèze ont eu lieu au sein d’une Unité de Soins Longue Durée (USLD)

COVID-19 - Visuel gestes barrières

Numéro vert national pour toutes questions non-médicales :

0800 130 000 (appel gratuit)

Cellule régionale de renseignements Covid-19 :

[email protected]

La source de référence pour des informations fiables sur la situation :

Site du Gouvernement : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Aller plus loin

Contact

Contenu

Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine
Département communication
N° presse dédié COVID-19 : 06 65 24 84 60

[email protected]