Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 17/09/20

Communiqué de presse
Visuel
Visuel COVID-19 - Point de situation 678*454
Sujets abordés :
- Chiffre clé : indicateurs à la hausse et augmentation du nombre de départements en vigilance modérée ou élevée
- Augmentation du nombre des hospitalisations
- Tableau de suivi épidémiologique
- Appel à volontaires
Corps de texte

> Données épidémiologiques : chiffres clés, éléments d’analyse ///////

L’ensemble des indicateurs de surveillance sont à la hausse et à un rythme qui s’accélère dans toute la région.

Sur les 12 départements que compte la Nouvelle-Aquitaine, une grande partie soit 10 départements est classée en vulnérabilité élevée ou modérée. 

En effet, l’ARS Nouvelle-Aquitaine et Santé publique France ont décidé de passer les départements des Landes en vulnérabilité élevée et les départements de la Corrèze et de la Charente en vulnérabilité modérée. Les départements de la Gironde, des Pyrénées-Atlantiques et de la Vienne restent en vulnérabilité élevée, les départements de la Dordogne, du Lot-et-Garonne, de la Haute-Vienne et des Deux-Sèvres en vulnérabilité modérée et les autres départements en vulnérabilité limitée (Charente-Maritime et Creuse). 
 

 

Quel que soit le département, on observe une évolution défavorable et rapide des indicateurs. Des tendances qui exigent de conserver une grande vigilance dans l’appréciation de leur statut.

Au niveau régional, le taux d’incidence de 72,7 cas / 100 000 hab. se situe au-dessus du seuil de vigilance et le taux de positivité de 4,8 % est proche du seuil d’attention. 
 

Une augmentation des hospitalisations ces derniers jours  

Le scénario travaillé cet été par l’ARS et les épidémiologistes de Santé publique France en Nouvelle Aquitaine se confirme. Les projections épidémiologiques alertaient en effet sur un risque de contamination des personnes fragiles par des proches asymptomatiques ou ne respectant pas les règles de l’isolement entraînant une hausse importante des hospitalisations deuxième quinzaine de septembre. Depuis la rentrée, le virus poursuit sa progression et commence à atteindre les plus fragiles. La répercussion sur le nombre d’hospitalisations et de patients admis en réanimation dans la région est déjà sensible à la mi-septembre. Le nombre de patients hospitalisés est en forte augmentation : 198 hospitalisations au 15 septembre (contre 120 au 7 septembre et 78 au 30 août). 

Le nombre de patients admis en réanimation dans les hôpitaux de la région augmente également : 43 patients au 15 septembre (contre 27 au 7 septembre et 13 au 30 août). 

L’évolution actuelle des indicateurs doit tous nous inciter à renforcer notre action, quelle que soit notre situation (particuliers, entreprises, collectivités territoriales, professionnels de santé…) et quel que soit notre département de résidence. 

Les bons réflexes : porter le masque dans les endroits fréquentés, les lieux clos et quand cela est obligatoire, se laver régulièrement les mains, respecter la distance de 1 m, aérez les pièces… ces mesures barrières doivent être appliquées avec une plus grande attention en présence de personnes fragiles. Ces gestes doivent devenir des réflexes, entrer dans notre quotidien, ils sont les seuls moyens efficaces pour faire reculer le virus dans notre région. 

> Appel à volontaires /////////

Dans cette période de crise sanitaire, des compétences dans le domaine sanitaire et médico-social nécessaires pour venir renforcer les structures.

Nous invitons donc les étudiants et les professionnels de santé (actifs ou retraités) à se mobiliser dès aujourd’hui pour venir en appui de notre système de santé.

  • Les volontaires peuvent dès à présent s’inscrire sur la plateforme « RenfortRH Crise» sur le site https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr. Ce vivier unique de personnes mobilisables vise à faciliter et fluidifier les circuits d’informations entre les différents acteurs (ARS, établissements, professionnels de santé volontaires) et à assurer un suivi et une traçabilité des ressources mobilisées.

N.B. : Les précédents dispositifs dit Symbiose ou #Renforts-Covid  de medGo n’ont pas été importés sur cette nouvelle plateforme, il est donc essentiel que les volontaires inscrits sur ces anciennes plateformes remplissent ce nouveau formulaire. A partir des informations collectées, les structures prendront contact avec les professionnels inscrits.

Cellule régionale de renseignements Covid-19

ars-na-contact-covid19@ars.sante.fr

Bannière COVID-19 - Bas de page CP

Aller plus loin