Communiqué de presse - Coronavirus : Point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 10 décembre 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel Vaccination COVID-19 NA

- Intensification de la 5ème vague épidémique en Nouvelle-Aquitaine et accélération de la campagne dose de rappel vaccinal
- Point sur la vaccination population générale : bilan régional au 8 décembre 2021
- Le rappel, essentiel pour rester fort contre le virus
- Face au virus, continuons d’appliquer les gestes barrières, notamment l’aération des espaces clos

Bandeau vaccinations COVID-19

Intensification de la 5ème vague épidémique en Nouvelle-Aquitaine et accélération de la campagne dose de rappel vaccinal

La région Nouvelle-Aquitaine enregistre un nouveau record de contaminations depuis le début de la crise sanitaire. Au cours de la semaine 48 (du 29 novembre au 5 décembre), 25 510 nouveaux cas ont été détectés et tous les indicateurs sont à la hausse. Le taux d’incidence (425 / 100 000 habitants) est en hausse de 40 %. Le taux de positivité s’élève à 6,7 % (+ 0,6 points). À titre d’exemple, dans l’agglomération bordelaise, le taux d’incidence est de 508 / 100 000 habitants. L’activité de dépistage est toujours très soutenue (6 306 / 100 000 habitants), plus d’un enfant sur dix a été dépisté la semaine dernière. Les plus jeunes semblent être les plus contaminés avec un taux d’incidence de 691 / 100 000 habitants chez les moins de 15 ans. Les 75 ans et plus, en revanche, ont le taux le plus faible (162 / 100 000 habitants) ce qui démontre l’efficacité de la dose de rappel (58,8 % ont reçu leur dose de rappel). Au regard des tranches d’âges plus fines, des taux d’incidence supérieurs à 600 / 100 000 habitants sont observés chez les 0-9 ans et chez les 30-39 ans, ce qui s’expliquerait par un phénomène de contamination intrafamiliale « parents / jeunes enfants ».

Le nombre de nouvelles hospitalisations et d’admissions en soins critiques est de nouveau en forte hausse et dépasse largement le niveau atteint au cours de la vague épidémique de cet été.

Lors de la 4ème vague, le Directeur général de l’ARS avait demandé à tous les établissements de santé de la région d’activer leurs plans blancs. Du fait de l’augmentation de la circulation virale et des fortes tensions observées sur l’offre de soins, ils ont été maintenus, chaque directeur d’établissement ayant la capacité de mobiliser les ressources internes afin d’assurer l’accueil de patients, qu’ils soient atteints de Covid ou non, en soins critiques et en médecine.

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 10/12/2021

Point sur la vaccination population générale : bilan régional au 8 décembre 2021

La couverture vaccinale des personnes éligibles, c’est-à-dire âgées de 12 ans et plus, s’élève à 90,8 % (une dose) et 89,6 % (schéma complet), la Nouvelle-Aquitaine est une des régions où l’on vaccine le plus. Les couvertures vaccinales étant désormais estimées à partir du lieu de résidence et non plus du lieu de vaccination, des estimations légèrement inférieures à la semaine précédente sont observées.

En semaine 48, 277 942 individus ont reçu une dose de rappel soit quasiment le double de la semaine précédente. Cela représente plus d’un million de personnes soit 19 % de la population (+ 4,9 points). C’est particulièrement marqué chez les 50-64 ans (+ 9,1 points).

En Nouvelle-Aquitaine, 97,1 % des professionnels de santé libéraux et 92,7 % des professionnels exerçant en EHPAD sont totalement vaccinés. Respectivement, 47,5 % et 20,4 % ont reçu leurs doses de rappel.

La campagne de vaccination des enfants fragiles entre 5 et 11 ans débutera le 15 décembre

La vaccination des enfants entre 5 et 11 ans avec facteurs de comorbidités ou vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée débutera le 15 décembre. Cela concerne environ 20 000 enfants en Nouvelle-Aquitaine. À partir du 20 décembre, l’offre sera proposée à tous les enfants de cette classe d’âge, dans les centres de vaccination des départements.

En savoir plus :

Retrouvez plus de chiffres clés sur la circulation virale, les hospitalisations, le recours aux soins, la vaccination et la surveillance des clusters (chiffres régionaux et chiffres départementaux) dans le :

Pour se faire vacciner plusieurs options s’offrent à vous :

  • Prendre un rendez-vous en ligne via le site sante.fr
  • Appeler le numéro vert national 0 800 009 110 - ouvert de 6h à 22h, 7 jours sur 7
  • Vous pouvez également vous faire vacciner (sur place ou à domicile) auprès des professionnels de santé suivants : Médecins, pharmaciens, infirmiers, etc

Dès ce week-end, un certain nombre d’opérations de vaccination sans rendez-vous seront proposées au public :

Le rappel, essentiel pour rester fort contre le virus

La dose de rappel permet de booster le système immunitaire afin de lutter plus efficacement contre l’infection au coronavirus SARS-CoV-2. C’est également le cas de nombreux vaccins, contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche...qui nécessitent une primo-vaccination (2 doses) puis des rappels.

Des études scientifiques montrent que le taux d’anticorps, suite à une dose de rappel contre la covid, est 10 à 20 fois supérieur à celui obtenu après la deuxième dose. Et surtout, une vaccination complète (3 doses) permet de diminuer par 10 le risque de formes graves et d’hospitalisation.

L’ARS Nouvelle-Aquitaine a lancé une campagne de communication #PlusFortAvecLeRappel et met à disposition sur son site internet des affiches et un flyer à partager qui explique les vaccins utilisés et où se faire vacciner selon son âge.    

Face au virus, continuons d’appliquer les gestes barrières, notamment l’aération des espaces clos

L’intensification de la circulation virale en Nouvelle-Aquitaine et le début de la période hivernale sont propices à la diffusion des virus. Cela nécessite plus que jamais de continuer à se faire vacciner, en faisant notamment la dose de rappel dès que possible pour conserver un bon niveau de protection et d’appliquer les gestes barrières (port du masque dans tous les lieux où cela est obligatoire, quand la distance recommandée avec la personne voisine ne peut pas être respectée et en présence de personnes fragiles, aérer les pièces, lavage des mains).

Infographie COVID-19 Aération

Aérer chaque pièce de vie

Les virus, et plus particulièrement le coronavirus émis dans les gouttelettes de salive, peuvent rester en suspension dans l'air des milieux clos pendant plusieurs heures.Alors, pour éviter toute contamination, ouvrir les fenêtres de son bureau ou de chaque pièce de sa maison ou de son appartement est un geste barrière à part entière. 

Aérez chaque pièce plusieurs fois par jour (10 minutes toutes les heures)

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr