Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine au 30 avril 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel Vaccination COVID-19 NA

- La circulation du virus ralentit en Nouvelle-Aquitaine mais vigilance et respect des gestes barrières s’imposent toujours
- Variant indien
- Vaccination
- Des professionnels de santé libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers) mobilisés
pour vacciner en proximité, notamment les personnes âgées peu mobiles
- L’élargissement de la cible vaccinale
- Données vaccination accessibles en open data

Bandeau vaccinations COVID-19

>>> La circulation du virus ralentit en Nouvelle-Aquitaine mais vigilance et respect des gestes barrières s’imposent toujours

Semaine 16 (du 19 au 25 avril), la circulation du virus reste active en Nouvelle-Aquitaine et bien qu’on observe un léger ralentissement et une baisse sensible du taux d’incidence (177,7/100 000 habitants contre 201,0/100 000 habitants semaine 15), le respect des mesures sanitaires et des gestes barrières restent une priorité, le taux d’incidence est toujours bien supérieur au seuil d’alerte fixé à 50/100 000 habitants.

Le taux d’incidence le plus élevé est toujours observé dans la tranche d’âge 15-44 ans (254,7/100 000 habitants).

Cinq départements (la Corrèze, la Dordogne, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne) ont des taux d’incidence supérieurs à 200 /100 000 habitants, et des taux de positivité supérieurs à 5 %.

Le taux de positivité, s’il demeure stable par rapport à la semaine 15 (7,3 %), est en hausse dans trois départements : les Deux-Sèvres, la Gironde et la Vienne et dans la classe d’âge des moins de 15 ans (+ 2,2 points).

Depuis trois semaines consécutives, le taux de dépistage est à la baisse. La plus forte baisse est observée dans le département de Charente-Maritime (- 21 %).

rapport à la semaine 15 (7,3 %), est en hausse dans trois départements : les Deux-Sèvres, la Gironde et la Vienne et dans la classe d’âge des moins de 15 ans (+ 2,2 points).

Depuis trois semaines consécutives, le taux de dépistage est à la baisse. La plus forte baisse est observée dans le département de Charente-Maritime (- 21 %).

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 30/04/2021

Au 25 avril, 1 358 personnes étaient hospitalisées pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine dont 214 en service réanimation. L’occupation des lits en Nouvelle-Aquitaine tend à augmenter.

Parmi les tests effectués, la proportion de suspicion du variant anglais est de 82,3 %. La suspicion des variants dit « brésiliens » et « sud-africains » demeure faible (4,2 %).

>>> Variant indien

Trois cas de variant « indien » ont été confirmés dans notre région : un couple dans le Lot-et-Garonne et 1 personne en Gironde.

Ces 3 personnes ne font pas l’objet de forme grave du Covid-19. L’ARS Nouvelle-Aquitaine et Santé publique France ont mis en place toutes les mesures nécessaires au protocole de traçage, d’isolement et de suivi de ces cas.

Pour les cas du Lot-et-Garonne, aucun des 2 autres contacts à risque identifiés n’est positif. Pour le cas de Gironde,  4 cas contacts à risque (dans l’entourage familial) sont positifs.

Ces personnes font bien sûr l’objet de mesure d’isolement. Leurs tests sont actuellement en cours de séquençage, leurs résultats devraient être connus lundi.

La situation est donc à ce jour sous contrôle et aucun cluster n’est à signaler.

>>> Vaccination

Au 28 avril, 1 566 941 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccins (26,1 %) et 627 538 les deux doses (10,5 %). La Nouvelle-Aquitaine est toujours la 2ème région en termes de couverture vaccinale une dose (26,1 %) avec le même taux que la Bretagne et juste après la Corse (30,5 %). S’agissant du schéma vaccinal complet (2 doses de vaccin), la Nouvelle-Aquitaine se situe en 5ème position (10,6 %), après la Corse (14,9 %), Provence-Alpes-Côte d’Azur (11,4 %), Bourgogne-Franche-Comté (11,3 %) et Normandie (10,6 %).

Parmi les personnes qui ont reçu au moins une dose de vaccin : 65,7 % ont été vaccinés avec le vaccin Pfizer-BioNTech, 26,1 % avec le vaccin AstraZeneca, 8 % avec le vaccin Moderna et 0,2 % avec le vaccin Janssen.

Tableau COVID-19 des chiffres vaccinations du CP du 30/04/2021

>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

Des professionnels de santé libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers) mobilisés  pour vacciner en proximité, notamment les personnes âgées peu mobiles

Au 27 avril en Nouvelle-Aquitaine, 75 % des personnes âgées de 75 ans et plus ont au moins reçu 1 dose du vaccin contre la Covid-19 et 52,4 % ont même reçu les 2 doses. La vaccination des personnes les plus à risque a donc bien évolué, mais dans cette tranche d’âge des problèmes de mobilité peuvent parfois être un frein à la vaccination. L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec les acteurs de santé sur les territoires organisent régulièrement des opérations d’ « aller-vers » pour rendre l’accès à la vaccination plus facile. Toutefois, les personnes âgées peu mobiles ne doivent pas hésiter à se faire vacciner par leurs professionnels de proximité : médecins, pharmaciens et infirmiers, qui peuvent se déplacer à domicile si nécessaire.

L’élargissement de la cible vaccinale

La vaccination est désormais ouverte, à compter du samedi 1 mai 2021, à toutes les personnes de 18 à 49 ans présentant au moins une comorbidité (ex : hypertension sévère, pathologies cardiaques, diabète, insuffisance respiratoire ou asthme sévère, insuffisance rénale chronique, cancer, immunodépression, obésité… (soit environ
 4 millions de personnes, dont 2,3 millions de personnes obèses au plan national).

Les plateformes sont en train d’adapter les possibilités de prise de rendez-vous en ligne à ce nouvel élargissement de la cible vaccinale. Il  n’est pas nécessaire  de présenter  une prescription médicale à l’entrée du centre de vaccination.

Les prochaines étapes du calendrier sont, à ce stade, les suivantes : les plus de 50 ans pourront se faire vacciner dès le 15 mai, et les plus de 18 ans seront ensuite éligibles à partir du 15 juin.

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr