Communiqué de presse - Coronavirus : L'ARS Nouvelle-Aquitaine mobilise les établissements de santé publics et privés pour anticiper cet afflux de patients du 6 août 2021

Communiqué de presse
Coronavirus - COVID-19
Visuel Vaccination COVID-19 NA

Augmentation des admissions Covid à l’hôpital : l’ARS Nouvelle-Aquitaine mobilise les établissements de santé publics et privés pour anticiper cet afflux de patients.

Les indicateurs dans notre région restent toujours à des niveaux élevés. Le nombre de nouvelles hospitalisations de patients Covid a quasi doublé en une semaine et cette augmentation va se poursuivre encore sur les prochaines semaines. Pour anticiper et absorber l’impact de cette quatrième vague épidémique dans notre région, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a demandé à tous les établissements sanitaires (publics et privés) de se mobiliser pour accueillir ce nouvel afflux de patients en s’appuyant sur plusieurs leviers : l’augmentation des capacités de réanimation, des renforts de personnel grâce à une solidarité inter-établissements forte et de manière graduée et ciblée des déprogrammations de certaines opérations non urgentes.

Une circulation très active du virus

Les indicateurs dans notre région restent toujours élevés avec un taux d’incidence de 222,7 / 100 000 habitants (semaine 30 – du 26 au 31 juillet), bien au-dessus du seuil d’alerte de 50 / 100 000 habitants. Les départements les plus impactés restent ceux du littoral (Gironde : 322,6 / Charente-Maritime : 304,3 / Pyrénées-Atlantiques : 290,7 / Landes : 285,2). Le taux de positivité est également supérieur ou égal au seuil d’attention de 5 % dans ces mêmes départements (entre 5, % et 5,9 %).

Tableau 1. Taux d’incidence, taux de positivité et taux de dépistage pour SARS-CoV-2 par département, de la semaine 27-2021 à la semaine 30-2021, Nouvelle-Aquitaine, données SI-DEP au 04 août 2021 (données de la dernière semaine non consolidées)

Tableau COVID-19 des chiffres clés du CP du 06/08/2021
Graphique évolution taux d'incidence COVID-19 du CP du 06/08/2021

L’épidémie reste portée par les classes d’âge les plus jeunes (taux d’incidence des 15-44 ans > à 450/100 000 habitants), mais la dynamique commence à se transmettre aux classes d’âge plus âgées.

Source : Point Epidémiologique 5 août 2021 -  SpF NA

L’impact de la 4ème vague  sur les établissements de santé

Dans les établissements de santé de Nouvelle-Aquitaine, le taux d’occupation dans les services de réanimation atteint désormais 80 %. La part des patients Covid en réanimation dépasse 20 % alors que les établissements sont déjà soumis à des tensions fortes liées aux activités non Covid.

Le nombre de nouvelles hospitalisations de patients Covid a quasi doublé en une semaine (119 en semaine 29, contre 205 en semaine 30), 55 admissions en services de soins critiques ont eu lieu en semaine 30 (contre 33 en semaine 29). Les départements qui observent une hausse de ces indicateurs hospitaliers sont la Gironde (55 nouvelles hospitalisations, 21 nouvelles admissions en services de soins critiques), les Pyrénées-Atlantiques (respectivement 48 et 14) et la Charente-Maritime (respectivement 40 et 5).

Au 4 août, 539 patients Covid étaient hospitalisés en Nouvelle-Aquitaine, dont 101 en services de soins critiques et 68 en réanimation. Les patients sont plus jeunes que lors des précédentes vagues (44,6 % des patients hospitalisés ont moins de 60 ans). Ils présentent le plus souvent des facteurs de risque et sont quasiment tous non vaccinés.

Une coordination continue avec les établissements, une organisation territorialisée et graduée pour anticiper l’afflux des patients : le déclenchement de Plans blancs

L’ARS Nouvelle-Aquitaine a depuis le début de la crise mise en place une coordination de  l’ensemble des établissements de santé, publics et privés,  afin d’adapter l’offre de soins aux besoins de la population. Dans ce cadre, des plans d’actions régionaux et territoriaux ont permis d’augmenter progressivement les capacités hospitalières et optimiser la fluidité des filières de soins en aval des services d’urgences

La région dispose à l’heure actuelle de 491 lits de réanimations (contre 434 hors période de Covid), il est demandé aux établissements d’augmenter encore, de manière graduée et ciblée selon les départements, ces capacités, d’organiser des renforts de personnel (en interne, en inter-établissements voire en inter-départements) et de déprogrammer  certaines opérations moins urgentes.

Tous les établissements sont engagés dans cette démarche et quand cela est nécessaire des Plans blancs sont déclenchés (niveau 2 du plan blanc au Centre Hospitalier de la Côte Basque et niveau 1 du plan blanc dit plan de mobilisation interne : Centre hospitalier de La Rochelle, cliniques des Pyrénées-Atlantiques et plusieurs  établissements publics et privés de Gironde).

L’ARS a pleinement conscience de la mobilisation exceptionnelle des équipes hospitalières, déjà largement éprouvées par cette crise et des tensions liées à la période estivale et les remercie pour leur engagement.

Une mobilisation collective de la population primordiale

Cette situation appelle également une mobilisation collective de l’ensemble de la population. Plus que jamais la vaccination et le maintien des gestes barrière restent nos meilleures armes pour nous protéger et  protéger nos proches des formes graves du Covid.

Il est plus que jamais indispensable de se faire vacciner MAINTENANT et de respecter les gestes barrières dès que cela est nécessaire (ex : présence de personnes fragiles, lieux très fréquentés, rencontres familiales ou amicales, ….) !

Aller plus loin

Contact

Contact presse ARS Nouvelle-Aquitaine
N° presse dédié Covid-19 : 06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr