Communiqué de presse - Agissons maintenant contre l’ambroisie en Creuse du 30 juin 2022

Communiqué de presse
Dessin d'allergies avec l'ambroisie

L’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, la FREDON Nouvelle-Aquitaine et les CPIE Corrèze et Pays Creuse tiennent à rappeler l’importance de se mobiliser face à cette espèce envahissante et allergisante.
Du 15 au 30 juin, agissons maintenant contre l’ambroisie !

Bandeau des logos du CP régional ambroisie du 30 juin 2022
Visuel journée de lutte conte l'ambroisie

Que sont les ambroisies ?

Photo Ambroisie

Les ambroisies sont des espèces de plantes originaire d’Amérique du Nord qui se développent rapidement dès avril/mai jusqu’en novembre dans notre région. Elles ont colonisé de nombreux types de sols, tels que les parcelles agricoles, les bords de cours d’eau, les zones de chantiers, les jardins, les parcs, ou encore sur les bords de routes.

Il existe 3 types d’ambroisies : l’ambroisie à feuilles d’armoise, l’ambroisie à épis lisse et l’ambroisie trifide, mais l’espèce la plus répandue dans la région est l’ambroisie à feuille d’armoise.  

Pourquoi lutter contre cette espèce ?

Impact sanitaire 

Le pollen de l’Ambroisie est très allergisant, 5 grains de pollen par mètre cube d’air suffisent pour entrainer une réaction allergique chez des personnes sensibles. Ces pollens sont produits de la mi-août jusqu’à fin octobre avec un pic en septembre. Une exposition répétée provoque l’apparition des symptômes : rhinite, conjonctivite, trachéite, urticaire, eczéma et dans 50% des cas, apparition ou aggravation de l'asthme.

Impact économique

Les coûts de santé imputables à l’allergie aux pollens d’ambroisie représentent des sommes importantes.

En 2020, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a estimé qu’entre 1 et 3,5 millions de personnes seraient allergiques aux pollens d’ambroisie en France et a élaboré des fourchettes pour l’estimation de différents coûts annuels de l’impact sanitaire associé à l’ambroisie :

  • Coût de la prise en charge médicale (les médicaments et les consultations par exemple) entre 59 millions et 186 millions d’€/an
  • Coût des pertes de production, basés sur les arrêts de travail, entre 10 millions et 30 millions d’€/an
  • Coût de la perte de qualité de vie des personnes allergiques entre 346 millions et 438 millions d’€/an

Impact agricole

L’Ambroisie est une mauvaise herbe, qui de par son cycle de vie, concurrence les cultures de printemps. La culture du tournesol, de la même famille botanique, est la plus touchée. Il en résulte une diminution des rendements et de la qualité des cultures ainsi qu’une contamination des lots de semences.

L’ambroisie en Creuse

Fin 2021, la présence d’ambroisie à feuille d’armoise avait été constatée dans 47 communes de Creuse et 2 cas d’allergie avaient été signalés.

La lutte contre l’Ambroisie a été renforcée par l’arrêté préfectoral du 22 décembre 2020 qui fixe les modalités de surveillance, de prévention et de lutte. Il rend notamment obligatoire la destruction de la plante. Un plan départemental de lutte annexé à cet arrêté décline six actions à mettre en œuvre et impliquant les différents acteurs (services de l’Etat, ARS, collectivités, associations  …)

Carte de la présence de l'ambroisie en Nouvelle-Aquitaine

Comment participer à la lutte contre l’ambroisie ?

Logo Signalement ambroisie

Sur ma propriété, hors de ma propriété, sur un terrain public, s'il y a seulement quelques plants :

  • Avant la floraison (fin juillet), enfilez des gants et arrachez les plants. Vous pouvez ensuite les composter, les amener en déchetterie ou les laisser se dégrader naturellement au sol. 
  • Pendant ou après la floraison (fin juillet-septembre), ne faites rien ! Vous risquerez d'aggraver la situation en répandant les graines... attendez le printemps prochain, de nouveaux plants renaîtront et vous pourrez les arracher avant leur floraison. 

Hors de ma propriété, je signale la zone infestée :

  • En prenant directement contact avec le CPIE des Pays Creusois

Par téléphone au 05 55 61 95 87 ou par mail contact@cpiepayscreusois.com

  • Sur la plateforme interactive signalement ambroisie :
https://signalement-ambroisie.atlasante.fr

Le signalement est transmis au référent ou, à défaut, à la mairie de la commune concernée. Le référent a accès à la cartographie des signalements faits sur son territoire.

En agissant pour éviter l’apparition et la dissémination de ces plantes, il est possible de réduire les risques d’allergie et de contribuer à servir l’intérêt collectif de santé publique.

Que faire en cas d’allergie

  1. Reconnaître les symptômes
  2. Consulter le calendrier pollinique
  3. Consulter un médecin (généraliste, allergologue…). Prouver la sensibilisation et l’allergie grâce à un test spécifique positif à l’ambroisie. Suivre un traitement symptomatique pour calmer la crise, un traitement de désensibilisation spécifique existe
  4. Adopter les bons gestes en cas de pic pollinique :
  • À la maison : Je rince mes cheveux le soir, j’aère au moins 10 min par jour de préférence avant le lever et après le coucher du soleil, j’évite d’aggraver mes symptômes en m’exposant à d’autres substances irritantes ou allergisantes (tabac, produits d’entretien ou de bricolage, parfums d’intérieur, encens, bougies...).
  • Dehors : j’évite les activités extérieures et certaines activités qui entraînent une sur-exposition aux pollens (tonte du gazon, entretien du jardin, activités sportives...), j’évite de faire sécher le linge à l’extérieur.

Evènements organisés dans le département

Journées de lutte contre les ambroisies, du 15 au 30 juin 2022

L’ambroisie émettant son pollen à partir de mi-juillet, les journées de lutte contre les ambroisies sont donc la période adéquate pour agir contre l’ambroisie. A cette occasion, les collectivités et les autres structures impliquées dans la lutte contre l’ambroisie (associations, organisations professionnelles…) de toute la France sont invitées à mettre en place des évènements (arrachages citoyens, stands d’informations, formation de référents, activités pédagogiques, etc.).

Quelques évènements organisés dans le département :

  • 08/06 : Intervention du CPIE avec Capt'ain Allergo dans ALSH Jarnages
  • 08/06 : Conférence Ambroisie animée par CPIE organisée avec Office Tourisme Creuse Confluence à Boussac
  • 21/06 : Création d'un herbier pédagogique à Guéret
  • 22/06 : Conférence de presse ambroisie organisée par ARS/Préfecture/CPIE/Chambre agriculture/Médecin/Maire de La Celette
  • 29/06 : Accompagnement de la DIRCO à la gestion de l'ambroisie à La Souterraine
  • 29/06 : Suivi de parcelles envahies par l'ambroisie avec la DDT, l'ARS et animateur du Contrat Local de Santé en Nord Creuse

Plus d’informations sur les gestes à adopter et sur la situation par département

Des informations sur les méthodes de prévention et de lutte contre les ambroisies peuvent vous être fournies par les référent(s) ambroisie des communes et des intercommunalités. Des informations techniques (guides, brochures, etc.) sont également disponibles sur :

  • Le site internet de l’Observatoire des ambroisies :  
https://ambroisie-risque.info
  • Le site internet de la FREDON Nouvelle-Aquitaine :
https://www.fredon.fr/nouvelle-aquitaine/

Aller plus loin

Contact

Cabinet de la Préfète

Victor FLEURY
05.55.51.58.95 – 06.31.79.06.08
victor.fleury@creuse.gouv.fr
Bureau départemental de la communication interministérielle

ARS Nouvelle-Aquitaine

06 65 24 84 60
ars-na-communication@ars.sante.fr

CPIE des Pays Creusois

Amélie BODIN
05.55.61.95.87
contact@cpiepayscreusois.com