Campagne de vaccination collèges et lycées

Article

Dans un contexte épidémique encore marqué, la vaccination des adolescents demeure une priorité. En effet, les 12-17 ans constituent la tranche d’âge où les interactions sociales sont les plus nombreuses. Le Conseil scientifique, dans son avis du 6 juillet 2021, confirme que le taux de couverture vaccinale de cette tranche d'âge constitue un enjeu majeur dans l'évolution favorable de l'épidémie.

Objectif : limiter l'impact de l'épidémie sur la vie des élèves

L’enjeu est donc individuel, mais aussi collectif. Conformément à l’avis rendu par la Haute Autorité de Santé, le 3 juin 2021, la vaccination représente un bénéfice individuel évident sur le plan psychologique et social, en évitant les fermetures de classes et d’établissements et comporte des effets favorables pour la santé mentale, tout en évitant les ruptures d’apprentissage des adolescents.

Par ailleurs, la vaccination des adolescents présente un bénéfice indirect quand elle permet de protéger leurs proches immunodéprimés ou vulnérables. Le bénéfice est donc également collectif : la vaccination des adolescents s’inscrit dans l’objectif de diminuer la circulation du virus.

Pour en savoir plus

Une campagne de vaccination pour accélérer leur couverture vaccinale

Accélérer la couverture vaccinale des mineurs de 12 et plus, constitue un objectif partagé avec les Préfectures de la région Nouvelle-Aquitaine, les Académies de Bordeaux, Poitiers et Limoges, la Région et les Départements en compétences sur ces établissements scolaires.

Les chiffres clés en Nouvelle-Aquitaine :

  • 1190 établissements recensés (collèges et lycées publics ou privés, d’enseignement général, technologique, professionnel et agricole)
  •  A la date de la rentrée scolaire, 258 031 adolescents néo-aquitains de 12 ans et plus, ne sont pas vaccinés.

Une organisation de la campagne pour une vaccination rapide, au plus près des établissements

L’Agence Régionale de Santé, l’Education Nationale, avec les Préfectures et les collectivités, ont travaillé à un dispositif qui s’inscrit dans une dynamique de proximité et d’accessibilité.

Les établissements scolaires de la région ont été recensés et mis en relation avec les centres de vaccination autorisés sur chacun des 12 départements de la région. Ainsi, en fonction du niveau de  proximité de l'établissement du centre de vaccination, les élèves pourront être accompagnés  directement sur place, à pied ou grâce à la mise en place d'un transport. Soit une équipe mobile sera missionnée pour vacciner au sein du collège ou lycée.

Voir le communiqué de presse du lancement de la campagne avec la cartographie des centres de vaccination et des modalités pour chacun

Modalités

Les parents seront informés directement par l'établissement de la date et des modalités de l'opération au sein du collège ou lycée de leurs enfants.

Les chefs d’établissements seront chargés de recueillir le consentement d’un des deux parents ou du représentant légal des mineurs de moins de 16 ans. Pour les 16 ans et plus, il ne sera pas requis. Même si une offre de vaccination est proposée dans l’établissement où est scolarisé leur enfant, les parents restent libres de le faire vacciner dans un centre de vaccination ou dans un cabinet de ville.

Si la priorité est donnée aux élèves, les enseignants ainsi que les personnels de ces établissements pourront également se voir proposer cette offre de service en proximité.

QUESTIONS PRATIQUES SUR LE VACCIN :

Quels sont les vaccins utilisés ?
Il s’agit des vaccins à ARN messager (Moderna, Pfizer). Leur rôle est d’apprendre au système immunitaire à produire la protéine S (Spike) pour fabriquer un antigène spécifique du coronavirus. Leur efficacité est de plus de 90% contre le variant Delta.

Pourquoi se faire vacciner quand on a déjà eu la covid ?
Avoir contracté la Covid ne garantit pas une protection optimale sur le long terme, notamment face aux variants. Le vaccin permet une stimulation nécessaire des défenses naturelles déjà acquises.

Une ou deux doses ?
Deux, comme les adultes, espacées de minimum 3 semaines. La dose unique est réservée aux adolescents qui auraient déjà été infectés par la Covid-19. Un délai d’au moins 2 mois après l’infection est nécessaire pour se faire vacciner.

 

Pass sanitaire pour les 12-17 ans

Dès le 30 septembre 2021, le pass sanitaire entrera en application pour les adolescents de 12 à 17 ans. Celui-ci sera nécessaire pour accéder aux rassemblements, aux événements ou aux lieux de loisirs et de culture. Son déploiement vise à sécuriser la reprise des activités qui présentent de forts risques de diffusion épidémique.

Le pass sanitaire constitue un justificatif sanitaire de l’une des trois situations suivantes :

  • Un schéma vaccinal complet.
  • Un test RT-PCR, antigénique ou autotest négatif supervisé par un professionnel de santé
  • de moins de 72H.
  • Un certificat de rétablissement de plus 11 jours et de moins de 6 mois pour les personnes qui ont déjà contracté la Covid.

Des affiches à télécharger

Des outils pour les réseaux sociaux